Après une levée de 100 millions $, Chipper Cash, la nouvelle licorne africaine annoncée au Royaume-Uni

(Agence Ecofin) – Pour sa première expansion hors de l’Afrique, Chipper Cash a choisi le Royaume-Uni. L’entreprise désormais valorisée à plus de 1 milliard $ avait levé il y a environ six mois, un financement de série B auquel avait participé le milliardaire américain Jeff Bezos. 

La fintech Chipper Cash qui facilite les paiements transfrontaliers en Afrique a clôturé un financement de série C de 100 millions $ mené par SVB Capital, la branche d’investissement de la banque américaine Silicon Valley Bank. Il a connu la participation de Bezos Expeditions, une société appartenant au milliardaire américain et patron d’Amazon Jeff Bezos.

Grâce à cette levée, l’entreprise lancée en 2018 par l’Ougandais Ham Serunjogi et le Ghanéen Maijid Moujaled a atteint le cap du milliard $ en termes de valorisation ; ce qui en fait la quatrième licorne africaine du secteur financier après le nigérian Flutterwave, son compatriote Interswitch et l’égyptien Fawry.

Chipper Cash qui est présente dans sept pays en Afrique (Ghana, Ouganda, Nigeria, Tanzanie, Rwanda, Afrique du Sud et Kenya) annonce son entrée au Royaume-Uni, son premier pays d’expansion hors du continent.

L’entreprise qui revendique 3 millions d’utilisateurs, et réalise 80 000 transactions par jour compte renforcer son équipe composée actuellement de plus de 200 salariés. Fondée par deux anciens cadres de Facebook et Yahoo, elle prévoit d’embaucher 100 personnes supplémentaires, d’ici la fin de l’année.

La récente levée survient six mois après la mobilisation d’un financement de série B de 30 millions $ dirigé par Ribbit Capital auquel a participé Bezos Expeditions. En juin 2020, la fintech basée aux Etats-Unis avait obtenu 14 millions $, lors d’un financement en série A.

La société qui propose des solutions de paiements sur mobile étendra ses services aux entreprises africaines et poursuivra avec ses options de trading en cryptomonnaie.

Dans un rapport publié début mai, les analystes de Catalyst Fund et Briter Bridges estimaient que le secteur des fintech depuis 2017 reçoit la plus grande part des investissements dans les marchés émergents (Afrique, Amérique latine et Asie du Sud).

Chamberline Moko   

Lire aussi :

https://www.agenceecofin.com/finance/2311-82751-le-milliardaire-jeff-bezos-realise-un-1er-investissement-dans-une-start-up-active-en-afrique

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

impatiente de lancer la 4G, CST appelle le régulateur télécoms à prendre ses responsabilités

Read Next

COVID-19 has shown that following the same road will lead the world over a precipice

%d bloggers like this: