Kaspersky consolide ses activités au Nigeria et au Ghana

(Agence Ecofin) – Le regain d’intérêt pour la transformation numérique que la Covid-19 a suscité auprès de divers pays africains multipliera les opportunités d’affaires dans le marché de la cybersécurité. En Afrique de l’Ouest, le Nigeria et le Ghana cristallisent actuellement de plus en plus d’intérêts de grands groupes.

Kaspersky, société russe spécialisée dans la cybersécurité, a entamé le renforcement de ses activités au Nigeria et au Ghana. Cela se traduira par une plus grande disponibilité de ses produits et services sur ces deux marchés d’Afrique de l’Ouest. La société a signé à cet effet un accord de distribution avec la société DataGroupIT. Elle lui permettra d’accéder à ses marchés.

« DataGroupIT est un distributeur bien connu en Afrique avec une valeur ajoutée claire lorsqu’il s’agit de générer une croissance commerciale ciblée, en particulier dans le segment des entreprises. Il a également la capacité de soutenir l’activité de Kaspersky sur le plan logistique et de fournir une expertise technique précieuse sur les solutions de Kaspersky », a déclaré Lehan van den Heever, le conseiller en cybersécurité d’entreprise pour Kaspersky en Afrique.

Au Nigeria et au Ghana, le gouvernement accélère la transformation numérique. La sécurité des systèmes d’information et de paiement devient donc un enjeu de développement. Dans son rapport « Nigeria Cyber Security Outlook 2021 », le cabinet Deloitte indique que les cyberattaques vont augmenter et seront plus sophistiquées. Une authentification forte devient urgente pour les entreprises qui feront davantage face à des imposteurs. Au Ghana où le gouvernement numérise tout, notamment les systèmes de paiement depuis 2018, l’authentification des interlocuteurs devient incontournable.

Kaspersky se positionne sur les marchés du Nigeria et du Ghana au regard de la forte demande en service de sécurité informatique et en ligne qui se profile à l’horizon. La société veut prendre l’ascendant sur plusieurs concurrents tels que Fortinet, IBM, Cisco Systems, Symantec, McAfee, Check Point ou encore Hewlett-Packard qui se déploient sur le continent. 

Muriel Edjo

Lire aussi :

21/04/2021 – Le Cap-Vert investit plus d’un demi-million de dollars dans sa cybersécurité

29/03/2021 – Le Burkina Faso se dote d’un laboratoire d’investigation numérique pour combattre la cybercriminalité

05/02/2021 – Cybersécurité : branle-bas de combat au Togo avec la création du CERT.tg

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Muriel EDJO

Source link

Capital Media

Read Previous

Recovery from coronavirus will be long, says ECB Economist Lane -Le Monde By Reuters

Read Next

Ecobank Capital, première SGI à franchir la barre des 1000 milliards FCFA d’actifs en conservation

%d bloggers like this: