la start-up iXperience lève un financement de série A de 2,4 millions $ pour soutenir son activité

(Agence Ecofin) – Soutenue par des investisseurs sud-africains, la firme iXperience souhaite agrandir son équipe et améliorer sa technologie pour davantage profiter des opportunités qu’offre le secteur de l’enseignement professionnel.

iXperience, l’entreprise de technologie éducative qui dispose de représentations en Afrique du Sud et aux Etats-Unis a clôturé un financement de série A d’un montant de 35 millions de rands (2,4 millions $) auprès des investisseurs sud-africains Kalon Venture Partners et Caleo Private Equity.

La start-up a fait évoluer ses activités, passant d’une structure de formation en codage informatique lors de son lancement en 2013 à une entreprise qui dote les étudiants de compétences et aptitudes recherchées par les industries et entreprises.

« Nous sommes ravis de cet investissement, non seulement pour ses rendements financiers potentiels, mais aussi pour l’impact social positif que l’entreprise aura en stimulant le secteur de l’éducation numérique », a fait savoir Clive Butlow, directeur général de Kalon Venture Partners.

Selwyn Blieden, co-PDG de Caleo Private Equity, a pour sa part déclaré que « IXperience est un exemple de l’activité entrepreneuriale à forte croissance que Caleo Private Equity aime soutenir. Elle a le leadership et la position sur le marché pour transformer son secteur et influencer positivement la vie de milliers d’étudiants et d’autres acteurs de l’éducation », a-t-il déclaré.

L’entreprise sud-africaine entend renforcer son activité et mieux la structurer. Elle va améliorer sa plateforme technologique, renforcer son équipe de travail et développer de nouveaux programmes pour les étudiants. Cofondée par Aaron Fuchs (photo) et Rafi Khan iXperience prévoit par ailleurs d’établir de nouveaux partenariats avec des entreprises et institutions gouvernementales.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

un 4e opérateur télécoms sera envisagé si les prix de la data demeurent peu abordables

Read Next

6 ways our cells can die and help fight infectious disease

%d bloggers like this: