des PME vont bénéficier d’un prêt de 100 millions $ accordé à la National Bank of Egypt

(Agence Ecofin) – Dans un contexte où les PME d’Egypte ont un accès limité aux capitaux, la BERD a décaissé des ressources qui leur seront directement rétrocédées. La Banque a accordé dans le cadre du mécanisme de financement de l’économie verte, sa troisième facilité à la National Bank of Egypt.

La National Bank of Egypt (NBE), la dixième plus grande banque d’Afrique et du Moyen-Orient par la taille de ses actifs (125 milliards $ au 30 juin 2020) va bénéficier d’un prêt de 100 millions $ accordé par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

La facilité qui sera rétrocédée sous forme de crédits aux petites et moyennes entreprises (PME) vise à soutenir l’économie égyptienne. Elle s’adressera spécifiquement aux sociétés évoluant dans les secteurs du commerce, de l’industrie et de l’agriculture durable.

Le financement constitue le troisième prêt de la BERD accordé à la plus ancienne et plus grande banque commerciale d’Egypte dans le cadre du Green Economy Financing Facilities (GEFF), une facilité qui vise à encourager les investissements dans les technologies performantes liées à l’efficacité énergétique ou encore à l’atténuation des effets du changement climatique.

« La National Bank of Egypt qui coopère avec la BERD depuis 2013 accordera les financements obtenus aux PME pour aider à améliorer l’utilisation des ressources énergétiques, hydriques et terrestres ainsi que les investissements dans des technologies de haute performance », a indiqué la Banque dans une communication officielle.

En Egypte, pays qui compte plus de 106 millions d’habitants, les PME représentent 25 % du PIB et concentrent 75 % de l’emploi. Elles jouent un rôle primordial dans l’économie, mais sont limitées par l’accès au capital et sont souvent exclues des modes de financement offerts par des banques traditionnelles.

Chamberline Moko   

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

les services d’Orange perturbés suite à un incendie qui a détruit son cœur de réseau

Read Next

What trainee science teachers in Ghana know about climate change

%d bloggers like this: