le Premier ministre Jugnauth a dévoilé l’ambition du pays après la mise en orbite du satellite MIR-SAT1

(Agence Ecofin) – Il aura fallu deux ans à Maurice pour construire et envoyer son tout premier satellite dans l’espace. Le pays qui a de grandes ambitions pour son développement compte sur cet équipement pionnier pour acquérir de l’expertise qui lui permettra de concrétiser nombreux projets spatiaux en gestation.

Mardi 22 juin, le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth, s’est réjoui du grand pas franchi par l’île Maurice dans la recherche spatiale. Témoin en visioconférence de la mise en orbite basse terrestre du tout premier nano-satellite national, Mauritius Imagery and Radiocommunications Satellite 1 (MIR-SAT1), depuis la Station spatiale internationale (ISS), le chef du gouvernement a affirmé que ce premier satellite servira de moteur à l’éducation et au renforcement des capacités dans les sciences, les technologies et l’innovation à Maurice.

Pravind Jugnauth a exprimé le souhait que ce premier succès du pays dans son aventure spatiale suscite la motivation et l’engagement des étudiants dans les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STEM) qui feront de Maurice un Space Hub. Pour le ministre de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation, Deepak Balgobin, le premier satellite mauricien démontre que le pays est sur la bonne voie vers la numérisation et la construction de l’économie du futur. 

Le projet MIR-SAT1 a été initié en 2018, après la désignation de l’île Maurice comme lauréat de la 3e édition du concours KiboCube, le programme de développement spatial destiné aux pays en développement, initié par le Bureau des affaires spatiales (UNOOSA) et l’Agence japonaise d’exploration spatiale (JAXA). Conçu par les ingénieurs du Conseil mauricien de la recherche et de l’innovation (MRIC), organisme placé sous la tutelle du ministère de la Technologie de l’Information, de la Communication et de l’Innovation, il a été construit par la société écossaise AAC Clyde Space sur financement total du gouvernement mauricien. MIR-SAT1 a été envoyé dans l’espace le 3 juin, à bord de la fusée SpaceX-CRS22 Cargo Dragon, lancée depuis le Kennedy Space Center en Floride, aux Etats-Unis.

Selon le MRIC, MIR-SAT1 devrait survoler la région de Maurice près de quatre fois par jour. L’équipement qui capturera des images du pays permettra à Maurice d’affiner ses connaissances et d’acquérir des compétences pour d’autres projets spatiaux dans la connectivité à haut débit, la météorologie, la sécurité, les changements climatiques, etc. 

Muriel Edjo

Lire aussi:

09/06/2021 – Tunisie : Telnet a signé un accord avec Hemeria pour le développement des nano-satellites de sa future constellation

08/05/2018 – Kenya: le premier nano-satellite national sera lancé dans l’espace le 11 mai 2018  

19/04/2018 – L’Afrique du Sud lancera son second nano-satellite dans l’espace en juillet 2018

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Muriel EDJO

Source link

Capital Media

Read Previous

Bank of England takes action against Euroclear for settlement outage By Reuters

Read Next

Le sud-africain Ascendis en négociations avec deux capital-investisseurs pour le rachat de son activité de santé animale

%d bloggers like this: