AIfluence lève 1 million $ pour l’expansion de sa plateforme de marketing basée sur l’IA

(Agence Ecofin) – Après l’obtention d’un financement de pré-amorçage de 100 000 $, il y a près de 2 ans, la start-up kényane AIfluence cible de nouveaux marchés en Afrique et à l’étranger.

La plateforme kényane de marketing AIfluence a obtenu un capital de démarrage équivalant à 1 million $ au cours d’un cycle de financement dirigé par la firme d’investissement dubaïote EQ2 Ventures. De nombreux investisseurs parmi lesquels Antler East Africa, Oui Capital et ArabyAds y ont pris part.

L’entreprise qui mène des campagnes de marketing d’influence soutenues par l’Intelligence artificielle (IA) cible de nouveaux marchés d’expansion en Afrique et à l’international. Elle compte y consacrer les financements levés.

« Les fonds seront utilisés pour se développer dans le reste de l’Afrique, au Moyen-Orient et en Asie, d’ici fin 2021, et pour investir davantage dans la plateforme technologique d’AIfluence », fait savoir Business Daily Africa qui cite un communiqué de l’entreprise.

AIfluence qui fait correspondre des influenceurs à des marques, et permet à des annonceurs d’intégrer ces influenceurs à des campagnes de communication ciblées avait obtenu il y a près de deux ans, l’équivalent de 100 000 $ dans un cycle de pré-amorçage dirigé par Antler East Africa.

La start-up cofondée en 2019 par Nelson Aseka (photo) et trois associés mène des campagnes pour des clients notamment dans les secteurs de la grande consommation, de la banque, de l’électronique dans 13 pays en Afrique et en Asie. Selon M. Aseka, elle a conclu à ce jour, plus d’un million $ de contrats.

« Nous sommes à l’aube d’une révolution. A l’échelle mondiale, le fonctionnement du marketing évolue. Nous nous trouvons à l’intersection de la technologie de pointe et de la région ayant la croissance la plus rapide au monde, en termes de pénétration des médias numériques et sociaux », a-t-il commenté.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Moov Africa va investir 18 millions $ pour couvrir 141 villages et 600 km de route en réseau télécoms

Read Next

Rate for : SWITZERLAND

%d bloggers like this: