MTN attaqué en justice pour avoir suspendu l’Internet sur ordre du roi Mswati III

(Agence Ecofin) – Cette semaine, l’eSwatini a connu de violentes manifestations et des pillages. Les protestataires exigent le départ du roi Mswati III et la mise en place d’un régime démocratique. Dans la foulée, le gouvernement a ordonné aux opérateurs télécoms de suspendre l’accès aux médias sociaux et à Internet.

MTN eSwatini, principal opérateur télécoms du royaume, a confirmé vendredi 2 juillet faire partie des défendeurs dans une procédure judiciaire d’urgence, devant la Haute Cour d’eSwatini, demandant entre autres le rétablissement immédiat des services Internet dans le pays. L’action a été intentée par l’Institut pour la démocratie et le leadership (Ideal) et plusieurs organisations de défense des jeunes.

La demande de suspension est consécutive à une injonction de la Commission des communications d’eSwatini, adressée le 29 juin à MTN et à d’autres opérateurs, demandant d’interrompre « l’accès aux médias sociaux et aux plateformes en ligne jusqu’à nouvel ordre ».

« Après avoir soigneusement évalué la directive, et conformément aux conditions de sa licence et au cadre de diligence raisonnable du groupe en matière de droits de l’homme dans le domaine numérique, MTN eSwatini a appliqué la directive », a déclaré l’entreprise dans un communiqué le 30 juin.

Plus tôt cette semaine Clayson Monyela, porte-parole du ministère sud-africain des Relations internationales et de la Coopération, a déclaré que son gouvernement exhortait les forces de sécurité à faire preuve d’une totale retenue et à protéger la vie et les biens de la population, dans le respect des dispositions constitutionnelles et des lois du pays. « En outre, l’Afrique du Sud invite instamment tous les acteurs politiques et la société civile à s’engager dans un dialogue constructif afin de résoudre les défis politiques actuels auxquels le pays est confronté. »

Sèna D. B. de Sodji

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Cardinal among 10 indicted by Vatican for financial crimes By Reuters

Read Next

Au Cameroun, la Standard Chartered Bank ferme les comptes des particuliers pour se consacrer aux entreprises

%d bloggers like this: