15 structures de microfinance placées sous administration provisoire à fin mars 2021 (Rapport)

(Agence Ecofin) – La qualité du portefeuille des institutions de microfinance continue de se dégrader du fait de la hausse des crédits en souffrance, au sein de l’UEMOA. C’est ce que révèle la BCEAO dans une récente étude.

15 institutions de microfinance de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont été placées sous administration provisoire à fin mars 2021, a appris l’Agence Ecofin en consultant une récente étude sur la situation de la microfinance au sein de l’UEMOA, publiée par la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO), pour le compte du premier trimestre 2021.

Le Bénin, le Burkina Faso, le Niger et le Togo abritent chacun trois structures de microfinance en situation de défaillance tandis que la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal ne comptent chacun qu’une seule en difficulté.

L’étude de la BCEAO pointe du doigt la dégradation continue de la qualité du portefeuille des institutions de microfinance au cours des trois premiers mois de l’année. Cette situation qui perdure depuis une année a été accentuée par une hausse importante des créances en souffrance en rapport avec la crise de la covid-19, précise la BCEAO.

« Le taux brut de dégradation du portefeuille des institutions de microfinance s’est inscrit en hausse, ressortant à 8,5 % à fin mars 2021 contre 7,1 % à fin mars 2020, pour une norme généralement admise de 3 % dans le secteur », déplore le régulateur du système bancaire en Afrique de l’Ouest.

Il faut relever que le nombre d’institutions de microfinance placées sous administration provisoire est en baisse au cours de ce premier trimestre 2021. Sur la même période en 2020, ce sont 16 structures qui étaient en difficulté financière.

De manière globale, près de 523 unités de microfinance ont été recensées au sein de l’UEMOA au cours du premier trimestre 2021. Ces systèmes financiers décentralisés ont desservi près de 16 millions de personnes en produits et services financiers. Ces établissements ont affiché une certaine dynamique de croissance en termes de collecte de dépôts et d’octroi de crédits.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Etisalat Group propose 505 millions $ à Abu Dhabi Fund for Development pour ses parts dans Maroc Telecom

Read Next

Rate for : SWITZERLAND

%d bloggers like this: