3 millions $ de la SFI pour soutenir l’expansion de Quest Medical Imaging

(Agence Ecofin) – Dans le cadre de son initiative de soutien aux entreprises touchées par la covid-19, la SFI réalise son troisième engagement dans le secteur de la santé au Ghana. L’apport renforcera un secteur majeur, mais encore sous-investi.

La Société financière internationale (SFI) annonce son troisième investissement dans le secteur des soins de santé au Ghana, depuis l’avènement de la pandémie de covid-19. L’institution membre du Groupe de la Banque mondiale et en charge du secteur privé dans les marchés émergents investira 3 millions $ au sein de Quest Medical Imaging (QMI) pour la construction d’installations de diagnostic au Ghana.

Les nouvelles installations qui devraient être fonctionnelles d’ici 2022, aideront QMI détenu majoritairement par le sud-africain Bergman Ross and Partners Incorporated (BRP) à adresser un diagnostic précis à plus de 5000 patients par mois contre 3000 actuellement.

« Nous avons constaté une augmentation de 50 % de la demande pour nos services au Ghana depuis le début de la pandémie […] Avec le soutien de la SFI, les nouvelles installations nous aideront à répondre aux besoins de nos patients en matière d’imagerie et d’analyses médicales », a commenté Jack Bergman, fondateur de BRP.

Cet engagement s’inscrit dans la cadre d’une initiative de la SFI datant de 2020 dans le but d’apporter des financements nécessaires à la lutte contre la covid-19.

Au Ghana, la pandémie a révélé des années de sous-investissement dans le secteur de la santé. Des initiatives privées et publiques ont été lancées pour améliorer les investissements dans le secteur. Le gouvernement de Nana Addo Dankwa a récemment annoncé le décaissement d’un montant de 100 millions $ pour la construction de nouveaux hôpitaux dans le pays.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

les FAI militent pour la réduction des pouvoirs de l’Icasa sur certaines décisions commerciales

Read Next

Central Bank of Chile approves new transparency policy

%d bloggers like this: