hausse des bénéfices après impôts de 98 % et 102 % pour Equity Group Holdings et KCB Group à fin juin 2021

(Agence Ecofin) – En dépit du contexte de crise sanitaire, les résultats du premier semestre 2021 affichés par Equity Group et KCB Group ont doublé sur la période, soutenus par une nette amélioration de l’activité économique et des revenus.

Les groupes de service financiers Equity Group Holdings et Kenya Commercial Bank (KCB) Group ont déclaré pour le compte du premier semestre 2021, un bénéfice après impôts en hausse de 98 % à 17,9 milliards de shillings kényans (163 millions de dollars) pour le premier et de 102 % à 15,3 milliards de shillings pour le second.

Ces résultats qui ont presque doublé pour les deux groupes ont été soutenus, malgré le contexte de crise sanitaire, par une nette amélioration de l’activité et des revenus. Pour le cas de KCB Group, le bénéfice a été porté par une nette amélioration de l’activité économique, des revenus en hausse de 14 % et une maîtrise des coûts.

« La nature résiliente et diversifiée de notre entreprise nous a aidés à gérer l’impact de la pandémie de covid-19. Nous avons connu un premier semestre solide pour l’entreprise avec une amélioration de l’activité économique […] L’entreprise est bien placée pour catalyser la reprise économique en cours et profiter de cette résurgence », a commenté son directeur général de KCB Group, Joshua Oigara (photo).

Au-delà du résultat net bénéficiaire, Equity Group Holdings et KCB Group ont déclaré des dépôts en hausse de 51 % chez le premier et 4 % chez le second. Les prêts et avances nets ainsi que les revenus affichés au cours de la période ont connu également une nette amélioration. Toutefois, chez Equity Group, la transformation numérique accélérée par la covid-19 a permis de réaliser des transactions numériques d’une valeur de 2500 milliards de shillings kényans, soit une progression de 111,3 % par rapport aux 1160 milliards de shillings réalisés sur la même période en 2020.

Chamberline Moko               

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

MTN fera construire des abris pour les effraies sur ses tours télécoms

Read Next

Government support has helped save many SMEs but challenges remain

%d bloggers like this: