La société de paiement mobile PawaPay lève 9 millions $ pour conquérir de nouveaux marchés en Afrique

(Agence Ecofin) – En un an d’existence, la fintech britannique axée sur l’Afrique, PawaPay, a levé un financement d’amorçage nécessaire pour soutenir son activité au-delà des 10 marchés africains qu’elle dessert.

PawaPay, une société de paiement mobile basée au Royaume-Uni et présente dans 10 pays d’Afrique subsaharienne, a clôturé un financement de démarrage de 9 millions $ pour conquérir de nouveaux marchés et agrandir son équipe.

L’entreprise constituée il y a un an et qui affirme traiter annuellement plus de 100 millions de transactions Mobile Money s’attend à une croissance significative des transactions financières via le mobile en Afrique subsaharienne au cours des prochaines années, et compte se renforcer dans cette activité pour accroître ses marges.

« Le Mobile Money est devenu l’infrastructure monétaire pour des centaines de millions de personnes en Afrique […] Un quart de la population adulte est un utilisateur actif de Mobile Money, un tiers de tous les détenteurs de portefeuille y reçoivent leur salaire », a commenté Nikolai Barnwell, directeur général de PawaPay, ajoutant : « nous faisons le pari que cette infrastructure continuera de croître et offrira une expérience supérieure aux infrastructures financières traditionnelles telles que les paiements bancaires et par carte ». 

La fintech qui vise à simplifier les opérations de paiement via le mobile a été créée en 2020 avec le soutien de PawaTech, une société britannique de logiciels axée sur la création de solutions Mobile Money pour les marchés africains.

Dans le cadre de ce financement d’amorçage, PawaPay a reçu le soutien du fonds britannique 88 mph qui a réalisé son premier investissement sur le continent en 2010. La société chinoise MSA Capital a également participé à cette opération au même titre que Zagadat Capital, Kepple Ventures et Vunani Capital.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Rate for : SWITZERLAND

Read Next

Rate for : CANADA

%d bloggers like this: