reprise de l’activité vie et non-vie de l’assureur Wafa Assurance au premier semestre 2021

(Agence Ecofin) – Après un premier trimestre 2021 impacté par le ralentissement économique lié à la covid-19, Wafa Assurance termine le semestre avec des résultats en progression.

L’activité de l’assureur marocain Wafa Assurance a amorcé une reprise positive, après des résultats en repli affichés au cours du premier trimestre 2021, et également au cours de l’exercice annuel 2020. La filiale du fonds d’investissement marocain Al Mada a réalisé au cours du premier semestre 2021 un chiffre d’affaires de 5,2 milliards de dirhams (569 millions de dollars), en hausse de 11,9 %.

L’activité vie ressort en progression de 19 % du fait de l’épargne et des produits de prévoyance, et le chiffre d’affaires de l’activité non-vie se situe à 2,4 milliards de dirhams, en hausse de 4,8 % par rapport au premier semestre 2020. Cette croissance dans le segment non-vie a été soutenue par la bonne dynamique sur le marché de l’assurance des entreprises.

Pourtant, sur les trois premiers mois de l’année 2021, l’activité de Wafa Assurance a été affectée par le ralentissement économique lié à la crise de la covid-19. L’assureur qui contrôle 18,5 % de parts de marché du secteur en 2020 a terminé ce trimestre avec un chiffre d’affaires en recul de 2,3 %.

Les effets de la pandémie ont également affecté le résultat de la compagnie durant l’année 2020. Son chiffre d’affaires global était en baisse de 5,4 %, et son résultat net en recul de 37,7 %.

Malgré ce retour à la rentabilité, Wafa Assurance devra encore patienter pour atteindre son niveau d’avant la crise. Ses résultats sont à surveiller jusqu’à la fin de l’année en cours.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

L’Afrique est la région où le cadre réglementaire sur les TIC a le plus évolué au cours des 10 dernières années (UIT)

Read Next

ECB council divided on forward guidance, minutes show

%d bloggers like this: