la fintech InfiBranches lève 2 millions $ pour accroître son offre de services financiers

(Agence Ecofin) – InfiBranches a décroché un financement de pré-amorçage pour renforcer son activité. La fintech établie au Nigeria depuis quelques années obtient ainsi ses premières ressources financières qu’elle mettra à profit pour son développement.

La fintech nigériane InfiBranches a levé un financement de pré-amorçage de 2 millions $ dans le cadre d’une opération dirigée par la firme d’investissement All On. Les capitaux mobilisés permettront à l’entreprise d’assurer la distribution de services financiers et de systèmes solaires dans des zones rurales et enclavées généralement mal desservies.

« Grâce à cet investissement, InfiBranches prévoit d’accélérer l’acquisition de clients sur ses marchés actuels. Cela améliorera également les produits existants comme OmniBranches qui a servi plus d’un million de clients, et introduira de nouveaux produits et services pour résoudre les problèmes de distribution d’énergie », a déclaré Olusola Owoyemi, directeur général d’InfiBranches.

L’entreprise qui propose des services financiers et non financiers prévoit de renforcer sa technologie, de développer de nouveaux produits, mais aussi de renforcer sa trésorerie afin d’assurer ses activités de distribution de systèmes solaires domestiques auprès des entreprises et particuliers. Elle affirme être la principale entreprise au Nigeria qui a construit une plateforme sécurisée qui sert de point d’intégration pour les paiements et autres services financiers pour les fournisseurs d’énergies renouvelables à travers le pays.

Evoquant l’accord conclu avec InfiBranches, Wiebe Boer, directeur général d’All On le présente comme « un modèle commercial innovant », car « il fusionne la fintech et les énergies renouvelables comme nous n’avons jamais vu au Nigeria auparavant », a-t-il assuré.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Dès le 1er octobre, le Ghana identifiera à nouveau ses abonnés télécoms

Read Next

Rate for : JAPAN

%d bloggers like this: