Releaf lève 4,2 millions $ pour développer des solutions technologiques pour le secteur du palmier à huile

(Agence Ecofin) – La start-up agricole Releaf entame une nouvelle phase de sa croissance avec l’obtention d’un capital d’amorçage et d’une subvention. Elle évolue dans un marché fragmenté du palmier à huile qui pèse près de 3 milliards $ au Nigeria.

L’entreprise technologique nigériane axée sur le secteur agricole, Releaf, a levé un capital d’amorçage de 4,2 millions $ pour soutenir le développement de solutions technologiques pour le secteur du palmier à huile au Nigeria. L’agritech qui développe des solutions matérielles et logicielles pour la transformation industrielle des aliments a mobilisé 2,7 millions $ sous forme de financement de démarrage et 1,5 million $ sous forme de subvention.

La start-up prévoit de mettre sur pied une technologie de transformation industrielle du palmier à huile, mais compte également fournir des fonds de roulement aux petits exploitants agricoles qui produisent cette matière première. « Cette ronde de financement nous permet de développer et de prouver notre technologie auprès des petits agriculteurs du secteur du palmier à huile », a commenté Ikenna Nzewi, son directeur général et cofondateur.

En juillet dernier, Releaf a annoncé son projet de se développer sur d’autres marchés ouest-africains, mais aussi dans d’autres cultures outre le palmier à huile. En attendant de le matérialiser, il poursuit son activité au Nigeria, son principal marché.

Fondée en 2017, la start-up n’a commencé ses opérations dans le domaine du palmier à huile qu’en 2019. Au Nigeria, ce secteur pèse près de 3 milliards $ avec plus de 4 millions de petits agriculteurs qui assurent 80% de la production.

Chamberline Moko   

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

L’Union africaine des télécommunications et Nokia signent un accord de collaboration sur la transformation numérique

Read Next

Black people in finance face ‘insidious’ racism – FCA official

%d bloggers like this: