La fintech nigériane Mono lève 15 millions $ et cible l’Egypte et l’Afrique du Sud d’ici 2022

(Agence Ecofin) – Cinq mois après l’obtention d’un financement d’amorçage de 2 millions $, Mono mobilise des fonds supplémentaires qui serviront à agrandir son équipe et à soutenir sa croissance sur deux nouveaux marchés en Afrique.

Mono, la fintech nigériane qui permet à des entreprises d’avoir accès à des données financières de leurs clients, a procédé à la levée d’un financement de série A de 15 millions $ dirigé par Tiger Global. Cet investissement porte à 17,6 millions $ le total des fonds mobilisés par l’entreprise, depuis le lancement de ses activités en août 2020.

L’entreprise présente dans trois pays africains (Nigeria, Kenya et Ghana) utilisera les fonds levés pour agrandir son équipe qui compte une trentaine de personnes, développer de nouveaux produits innovants pour sa clientèle et étendre ses activités en Egypte et en Afrique du Sud, d’ici 2022.

« Nous ne sommes qu’au début de notre voyage, et notre équipe est mieux équipée que jamais pour orchestrer l’avenir des infrastructures bancaires et financières ouvertes pour l’Afrique », fait savoir Mono dans une note d’information relative à l’opération.

L’entreprise qui permet également à des utilisateurs de lier leurs comptes financiers pour partager leurs données (transactions, relevés bancaires, revenus…) a été soutenue dans le cadre de cette levée par un groupe d’investisseurs nouveaux et existants.

L’opération intervient cinq mois après l’obtention d’un financement d’amorçage de 2 millions $. Mono qui dessert plus de 200 clients y compris des fintech et institutions financières travaille à permettre à des particuliers d’avoir plus de contrôle sur leurs données financières et leurs informations de compte.

Citant de récentes données, Mono fait savoir que la valeur mensuelle des transactions en ligne au Nigeria a atteint 100 000 milliards de nairas (243,4 milliards $) en juin 2020. Cette tendance qui devrait s’accélérer au fil des années se traduira par l’augmentation de la production de données financières sur les consommateurs par les banques.

Chamberline Moko   

Lire aussi:

https://www.agenceecofin.com/finance/2405-88479-apres-la-levee-de-2-millions-la-fintech-mono-cherche-a-se-developper-au-ghana-et-au-kenya

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Comium sollicite la levée de suspension de ses activités et promet de régler ses dettes

Read Next

RBNZ names new deputy governor amid leadership changes

%d bloggers like this: