le gouvernement révise son programme spatial pour accélérer le développement de satellites

(Agence Ecofin) – Depuis 2018, le marché des télécommunications par satellite a connu une forte croissance en Afrique. La Covid-19 est venue accélérer cette croissance, incitant de nombreux pays tels que l’Afrique du Sud à revoir leurs plans d’investissement dans les télécoms.

Le gouvernement de la République d’Afrique du Sud a engagé la révision du programme spatial national pour accélérer le développement de satellites télécoms et de localisation. C’est la ministre des Communications et des Technologies numériques, Khumbudzo Ntshavheni (photo), qui l’a révélé lundi 22 novembre lors de la 23e Conférence sur les réseaux et applications de télécommunications en Afrique australe (SATNAC) qui s’est tenue du 21 au 23 novembre.

Elle a déclaré : « nous travaillons actuellement sur l’accélération du développement de satellites appartenant à l’Afrique du Sud et envisageons des moyens de condenser un projet prévu pour 8-10 ans sur 3-4 ans, mais cela dépend de l’accès au financement, que j’espère des télécommunications, de l’exploitation minière, etc. ».

La ministre a ajouté que « les entreprises participeront au projet et cofinanceront ce développement. Bien sûr, nous ne pouvons pas nous permettre de déployer un seul satellite et en tant que gouvernement, nous coordonnerons les efforts de l’industrie sud-africaine et d’autres investisseurs intéressés pour aussi déployer des satellites en orbite basse appartenant à l’Afrique du Sud ».

Le regain d’intérêt que l’Afrique du Sud porte aux satellites découle du dynamisme que ce segment du marché télécoms enregistre depuis l’année dernière avec la Covid-19. A travers l’Afrique, de nombreux fournisseurs de services télécoms par satellites ont multiplié des contrats avec divers gouvernements pour répondre à la demande en connectivité croissante dans les zones rurales et enclavées. Avant la Covid-19, depuis 2018, la connectivité par satellite avait déjà retrouvé son attrait après que la fibre optique prônée depuis 2010 a montré ses limites pour connecter les zones enclavées d’Afrique.  

De nombreux pays du continent comme le Maroc, l’Egypte, l’Algérie, le Nigeria, l’Angola, le Burkina Faso, ont ainsi lancé plusieurs projets de construction de leurs propres équipements satellitaires dans l’optique de consolider davantage leur souveraineté dans les télécoms et gagner également des revenus des capacités télécoms qui seraient vendues à d’autres pays.

D’ici 2025, les nouveaux satellites que l’Afrique du Sud veut développer devraient contribuer à renforcer le plan de connectivité universelle que le gouvernement veut engager dans les 24 prochains moins. Evoqué lors de la rencontre des ministres des Communications des pays membres du groupe économique BRICS qui s’est tenue le 11 novembre, Khumbudzo Ntshavheni avait expliqué que l’objectif est de faciliter l’accès de toute la population sud-africaine à une connectivité de haute qualité indispensable pour la participation de tous à l’économie numérique. 

Muriel Edjo

Lire aussi :

19/12/2019 – L’industrie spatiale africaine : un marché de 7 milliards $, en croisance et désormais rentable

14/12/2018 – Après le tout fibre optique, l’Afrique revient vers les satellites pour assurer son accès universel à Internet

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Muriel EDJO

Source link

Capital Media

Read Previous

Erdogan orders probe into Turkish lira’s slump

Read Next

Adenia Partners et Proparco acquièrent la majorité de parts dans la capital marocain Overseas Catering Services

%d bloggers like this: