menacé de sanction, MTN sollicite une rallonge de temps du régulateur télécoms pour améliorer son réseau

(Agence Ecofin) – Depuis deux mois déjà, MTN Rwanda s’attèle à stabiliser son réseau pour éviter aux consommateurs divers désagréments, notamment des appels à voix déformée, des appels interrompus, la lenteur d’Internet. La société n’a plus que quelques jours pour se mettre en règle.

Le 23 août dernier, l’Autorité de régulation des services publics du Rwanda (RURA) avait donné à MTN Rwanda jusqu’au 30 novembre pour améliorer la qualité de son réseau et de ses services à Kigali et dans l’ensemble du pays. Si aucune amélioration n’est constatée passée cette date, le régulateur avait menacé de sanctionner la société télécoms. A près de deux semaines de cette date butoir, MTN Rwanda a introduit une demande auprès de la RURA pour solliciter une prorogation du délai qui lui avait été accordé.

Au cours d’un entretien accordé à New Times, Ernest Nsabimana (photo), le directeur général de la RURA, a déclaré que la décision d’accorder plus de temps à MTN Rwanda est encore en étude. « Nous avons reçu un rapport sur ce qu’ils ont corrigé jusqu’à présent et nous l’évaluons, nous évaluerons les facteurs qui ont retardé la résolution des problèmes, et à quels niveaux les problèmes ont été résolus et à partir de là, nous prendrons une décision. Nous ne pouvons pas prendre de décision maintenant sans les évaluer d’abord, et si nous trouvons des défauts, le conseil de réglementation siégera et décidera en conséquence », a-t-il expliqué.

La demande d’extension de date que demande MTN Rwanda intervient après une conférence de presse tenue en octobre et au cours de laquelle la société télécoms avait indiqué que les problèmes de réseau avaient déjà été résolus à 80% à Kigali. New Times indique que les plaintes des consommateurs sur la mauvaise qualité de réseau et de service n’ont pas cessé pour autant.

Dans le règlement n° 006/R/STD-QoS/ICT/RURA/2019 du 30/01/2019 régissant la qualité du service des services de réseaux de téléphones portables au Rwanda, il est indiqué que tout opérateur de réseau mobile, titulaire de licence, qui ne veille pas à la performance de réseau et à la qualité de service est passible d’une amende administrative de 5 000 000 de francs rwandais (4876,14 $) pour chaque période de rapport. Pour l’échec au même indicateur pour deux périodes consécutives de déclaration, l’amende administrative monte à 10 000 000 de francs rwandais.

Muriel Edjo

Lire aussi : 25/08/2021 – Rwanda : MTN a jusqu’au 30 novembre pour améliorer la qualité de ses services et éviter des sanctions du régulateur

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Muriel EDJO

Source link

Capital Media

Read Previous

Top 5 Things to Watch in Markets in the Week Ahead By Investing.com

Read Next

le Mobile Money se confirme comme étant la première source de revenus pour Safaricom

%d bloggers like this: