Vodacom Group veut acquérir 30% de CIVH et former un nouvel opérateur d’infrastructures télécoms

(Agence Ecofin) – Le fort besoin en connectivité qu’a suscité la Covid-19 a encouragé Vodacom Group à investir davantage dans ses infrastructures télécoms. La société télécoms a déjà identifié le partenaire avec lequel elle désire vivre cette nouvelle aventure.

La société Vodacom, branche africaine du groupe télécoms britannique Vodafone, a engagé depuis le mercredi 10 novembre le processus d’acquisition de 30% de Community Investment Ventures Holdings (CIVH), société d’investissement et filiale de Remgro Limited qui gère les sociétés Dark Fiber Africa (DFA) et Vumatel toutes deux spécialisées dans la construction et l’exploitation de réseaux de fibre optique en Afrique du Sud.

L’acquisition qui est soumise à l’approbation des autorités locales, notamment la commission de la concurrence, doit déboucher sur la création d’un nouvel opérateur d’infrastructures télécoms (InfraCo) qui détiendra alors les actifs de fibre optique de Dark Fibre Africa et Vumatel en plus de certains de Vodacom Group.

Vodacom prévoit de régler la transaction par le biais d’une combinaison de 6 milliards de rands (390,9 millions $) en espèces et de son infrastructure de fibre optique à domicile, fibre optique jusqu’à l’entreprise valorisée à 4,2 milliards de rands. Vodacom a une option d’achat d’une participation supplémentaire de 10 % dans le nouvel InfraCo.

Shameel Joosub, le président-directeur général de Vodacom Group, a expliqué que « l’accord avec CIVH s’aligne sur la stratégie du groupe Vodacom visant à créer des réseaux fixes et mobiles de haute qualité et résilients avec et via des partenariats stratégiques sélectionnés à travers le continent africain. Il soutient également le plan ciblé de Vodacom pour aider le gouvernement à reconstruire l’économie après la Covid ».

En début d’année, Vodacom Group a lancé la campagne Africa.connected à travers ses huit marchés du continent. Son objectif est de capitaliser sur les investissements déjà engagés par l’entreprise pour réduire la fracture numérique et garantir à une plus large population d’Afrique l’opportunité de jouir des avantages d’une société numérisée. L’acquisition par Vodacom Group de parts dans le capital de CIVH rentre dans le cadre de cet objectif. 

Pour Raymond Ndlovu, le président-directeur général de CIVH, le nouvel opérateur d’infrastructures télécoms stimulera le programme de déploiement de la fibre optique à travers le pays, porté par les deux partenaires, et « contribuera à réduire la fracture numérique en permettant un accès abordable à la connectivité dans certaines des parties les plus vulnérables de notre société. En fin de compte, cela se traduira par une croissance économique inclusive dont nous avons tant besoin ». 

Muriel Edjo

Lire aussi : 08/10/2020 – Afrique du Sud: Community Investment Ventures Holdings a de grandes ambitions pour le marché télécoms local

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Argentina’s Peronists face identity crisis after midterm rout By Reuters

Read Next

L’Algérie veut se doter de banques 100% digitales

%d bloggers like this: