L’Afrique du Sud a lancé les trois premiers nano-satellites de la constellation de surveillance de son espace maritime

(Agence Ecofin) – Afin de prendre une part plus importante sur le marché mondial des satellites qui connait une croissance rapide, l’Afrique du Sud progresse dans le développement des infrastructures spatiales. Le pays a pour ambition de devenir un fournisseur de services, notamment pour les autres nations du continent.

Depuis le Cap Canaveral aux Etats-Unis, l’Afrique du Sud a effectué dans l’après-midi du jeudi 13 janvier le lancement de trois nano-satellites via une fusée de SpaceX. Ce sont les premiers équipements de la nouvelle constellation sud-africaine de satellites de surveillance du domaine maritime baptisée MDASat. Ils ont été construits localement, au centre africain d’innovation spatiale de l’Université de technologie de la péninsule du Cap (CPUT).

La constellation MDASat sera au final composée de neuf nano-satellites qui détecteront, identifieront et surveilleront les navires en temps quasi-réel afin de soutenir la protection du domaine maritime sud-africain. Le pays compte partager les informations récoltées avec les autres pays de la région qui possèdent une façade maritime. Blade Nzimande, le ministre sud-africain de l’Enseignement supérieur, des Sciences et de l’Innovation, a indiqué que son département a investi 27 millions de rands (1,76 millions $) sur trois ans dans le développement de ladite constellation.

Au-delà de l’acquisition des matériaux indispensables à la construction des équipements, le budget octroyé par le ministère de l’Enseignement supérieur, des Sciences et de l’Innovation a aussi servi à la formation du personnel qui prend part au projet de constellation. Il a été mis en place, à cet effet, un cadre de développement du capital humain à l’Université de technologie de la péninsule du Cap. « Dans le cadre de ce programme, les étudiants apprennent les principes d’ingénierie en utilisant les CubeSats comme outils de formation », a déclaré  Blade Nzimande.

Le lancement des trois nano-satellites intervient trois ans après le lancement de ZACube-2, présenté comme le nano-satellite sud-africain le plus avancé à ce jour. Il avait été développé comme démonstrateur technologique pour la constellation MDASat.

Avant le lancement des premiers nano-satellites, Blade Nzimande soulignait que la constellation permettra à l’Afrique du Sud de raffermir sa position de leader dans le développement de petits satellites sur le continent.

Isaac K. Kassouwi

Lire aussi : 25/11/2021 – Afrique du Sud : le gouvernement révise son programme spatial pour accélérer le développement de satellites

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

JPMorgan shares fall as mixed outlook sours profit beat By Reuters

Read Next

Verdant Capital réalise le premier closing à 36 millions $ de son nouveau véhicule axé sur les PME en Afrique

%d bloggers like this: