L’enthousiasme des investisseurs pour les obligations internationales des opérateurs télécoms africains en léger repli

(Agence Ecofin) – Pour sa première sortie sur le marché international des obligations, Axian Telecom a reçu un accueil favorable des investisseurs. Mais on peut remarquer que par rapport à l’année 2021, ceux-ci sont moins enthousiastes pour les titres d’emprunt des opérateurs télécoms en général.

La récente sortie d’Axian Telecom, une entreprise focalisée sur le secteur des télécommunications en Afrique avec une base clientèle annoncée à 33 millions de personnes, vient d’effectuer une sortie réussie sur le marché des obligations internationales, en mobilisant récemment 420 millions $. Son opération a attiré des investisseurs institutionnels de poids, comme le Commonwealth Development Corporation (30 millions $), ou encore la Société financière internationale (100 millions $).

Si certains analystes saluent une bonne performance pour ce qui est une première sortie, on remarque un engouement moins marqué des investisseurs sur certains points. Malgré la solidité financière et un plan de développement dynamique, Axian Telecom a reçu un taux d’intérêt de 7,35% pour un remboursement attendu dans 5 ans (2027), et une sursouscription de 2,2 fois le montant souhaité.

Cela est toutefois à comparer avec la performance réalisée par Liquid Telecom, un autre opérateur principalement axé sur l’Afrique, qui est parvenu à mobiliser fin février 2021, l’équivalent de 640 millions $ sur le marché international, avec un taux d’intérêt de 5,5%, pour une maturité de 5 ans. La demande des investisseurs avait atteint 5,5 fois le montant sollicité initialement.

On note toutefois que la morosité chez les investisseurs pour les titres d’emprunts internationaux émis par les sociétés de télécommunications africaines concerne aussi de grands groupes basés dans les pays développés. Ainsi, la valeur de l’obligation Deutsche Telekom remboursable en octobre 2025 a baissé de 5,12% depuis juin 2021 et celle du britannique Vodafone remboursable sur la même année a reculé de 7,3%.

Les investisseurs ciblant les obligations émises sur des marchés financiers internationaux semblent se préparer à une remontée des taux d’intérêt qui, pour plusieurs analystes, ne tardera plus au regard de l’évolution des indices des prix tant au sein de l’économie de la zone euro qu’aux Etats-Unis. Aussi, la plupart des sociétés de télécommunications qu’elles soient en Afrique ou ailleurs n’empruntent plus forcément pour développer le marché et donc accroître les revenus. Les ressources mobilisées sont souvent majoritairement destinées à rembourser de précédents emprunts.

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Le Programme Invest for Jobs de la GIZ et Orange Côte d’Ivoire s’engagent aux côtés des jeunes via l’Ecole de la Fibre

Read Next

Rate for : EMU

%d bloggers like this: