10 millions $ de Proparco pour financer des femmes entrepreneures en Afrique

(Agence Ecofin) – L’accès au financement constitue l’une des principales difficultés des PME africaines, dont le déficit de financement est estimé à environ 42 milliards $. Un investissement réalisé au sein de l’African Guarantee Fund servira à couvrir des prêts accordés à des entreprises dirigées par des femmes.

Proparco, la filiale de l’Agence française de développement en charge du secteur privé dans des pays en développement, a annoncé le mardi 8 mars, avoir pris une participation pour un montant de 10 millions $, au sein de l’African Guarantee Fund (AGF) qui propose des mécanismes de partage des risques aux institutions financières en Afrique.

Cet investissement servira à financer des femmes entrepreneures africaines, regroupées au sein de l’Affirmative Finance Action for Women in Africa (Afawa) cofondée par l’AGF dans le but entre autres, d’accroître les prêts aux entrepreneures qui rencontrent des difficultés d’accès au crédit.

« En Afrique, la principale difficulté qui entrave la croissance des PME est l’accès au financement. Ce défi est accru lorsqu’il s’agit des PME dirigées par des femmes, car perçues comme plus risquées et confrontées à des taux d’intérêt prohibitifs », a fait savoir Jules Ngankam, directeur général de l’AGF.

Avant Proparco, l’African Guarantee Fund via sa filiale AGF West Africa, a octroyé en février dernier, à une microfinance ivoirienne (Fin’elle), spécialisée dans l’entrepreneuriat féminin, une garantie permettant de couvrir des prêts accordés à des PME dirigées par des femmes.

Le récent engagement réalisé sous forme d’augmentation de capital permettra à l’AGF de soutenir l’entrepreneuriat féminin en améliorant les conditions d’accès au financement et en renforçant les capacités des femmes entrepreneures.

Selon le rapport 2016/2017 du Global Entrepreneurship Monitor (GEM), l’Afrique abrite le plus grand nombre d’entrepreneures au monde. En Afrique subsaharienne, ce taux atteint 25,9 % de la population féminine adulte. Pourtant, ces entrepreneures connaissent un déficit de financement estimé à 42 milliards $ sur l’ensemble des chaînes de valeur, dont 15,6 milliards $ dans le secteur de l’agriculture.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Femmes et Africaines dans la tech : elles persistent, les obstacles aussi

Read Next

UOB prices $1.6 billion in covered bond

%d bloggers like this: