Lafarge Africa Wapco a réduit sa dette financière en 2021

(Agence Ecofin) – La réduction significative de la dette de la filiale nigériane du groupe franco-suisse LafargeHolcim pourrait profiter à ses investisseurs. A condition que les niveaux de rentabilité avant la covid-19 soient rétablis et que de nouveaux amortissements ne plombent pas les marges.

La filiale au Nigeria du groupe franco-suisse LafargeHolcim a publié ses résultats financiers de l’exercice 2021 qui indiquent une amélioration nette de ses fondamentaux financiers au terme de l’année 2021. Son ratio de levier, un indicateur qui mesure le volume de dette par rapport au noyau dur des fonds propres des entreprises, a atteint 6,2% sur la période. Il était de 18% en 2019. 

Cette évolution signifie que chaque progression sur les ventes et les marges de l’entreprise profitera davantage à ses actionnaires, plutôt qu’à ses créanciers. Lafarge Africa Wapco est parvenu à ce résultat en contractant moins de nouvelles dettes (14,5 milliards de nairas soit 34,8 millions de dollars) et en remboursant un maximum de dettes existantes (36 milliards de nairas).

Au 31 décembre 2021, la dette de l’entreprise est passée de 49,7 milliards à 23,7 milliards de nairas. Même le service de la dette à court terme (moins de 12 mois) a été divisé par deux. Cette réduction de l’endettement survient alors que la société est de nouveau sur une tendance progressive pour ce qui est de ses revenus et de ses marges.

Son chiffre d’affaires a progressé de 27,3%, un rythme plus élevé que celui de l’année 2019, avant le déclenchement de la covid-19. Son résultat net a lui aussi évolué de 65,4%, pris en dollars. Il faut cependant dire que cette performance dissimule quelques défis. Malgré sa solide croissance, le chiffre d’affaires de 2021 n’a toujours pas atteint celui de 2019.

L’entreprise a aussi repris avec les investissements. Une option qui augmentera les provisions pour amortissements, et pèsera sur les marges nettes finales, les prochaines années.

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

EIOPA publishes monthly technical information for Solvency II Relevant Risk Free Interest Rate Term Structures – end-February 2022

Read Next

Rate for : EMU

%d bloggers like this: