Le britannique HSBC lance un fonds de 1 milliard $ dédié aux femmes entrepreneures dans 11 pays, dont l’Egypte

(Agence Ecofin) – Le groupe bancaire HSBC a initié les programmes « Female Entrepreneur Fund » et « HSBC Roar », pour aider les femmes responsables d’entreprises à atteindre leurs objectifs. Dans ce cadre, elles bénéficieront d’une assistance technique et financière.

Le groupe bancaire britannique HSBC a récemment annoncé le lancement d’un fonds de 1 milliard $ exclusivement dédié au financement des femmes entrepreneures dans 11 pays à travers le monde, dont l’Egypte, le seul en Afrique.

Le Fonds fournira dans les 12 prochains mois, des prêts aux entreprises dirigées par des femmes ainsi qu’un accompagnement technique constitué de séances de réseautage, de conseils avec des banquiers expérimentés et des masterclass animées par des chefs d’entreprise. Le montant des prêts par entreprise, l’échéance de remboursement et le taux d’intérêt associé seront communiqués par la Banque aux entreprises éligibles à ce financement.

« Le niveau de financement reçu au fil du temps par les entreprises dirigées par des femmes est nettement inférieur à celui de leurs homologues masculins […] Les entreprises détenues par des femmes sont également moins susceptibles d’avoir des réseaux mondiaux. Ce qui signifie que l’expansion internationale peut s’avérer particulièrement difficile », a fait savoir Sam Cooper-Gray, responsable mondial de la stratégie de marché chez HSBC Business Banking.

Et d’ajouter : « alors que l’économie mondiale continue de se reconstruire après l’impact de la covid-19, les petites et moyennes entreprises continueront d’être le socle sur lequel reposent nos économies. Ce qui signifie que nous devons veiller à ce que celles dirigées par des femmes reçoivent le soutien pour réaliser leur plein potentiel ».

Ce Fonds est lancé dans le cadre des programmes « Female Entrepreneur Fund » et « HSBC Roar » initiés par HSBC, en vue d’aider les femmes propriétaires d’entreprises à relever les défis auxquels elles sont confrontées, tout en faisant face aux préjugés. 

En Afrique comme dans le reste du monde, l’accès au financement est l’un des plus grands obstacles pour les femmes. Les entreprises appartenant à des femmes n’ont reçu que 3 % du financement de démarrage en 2019 tandis que 2 % du capital-risque déployé dans le monde est allé à des entreprises dirigées par des femmes.  Le Boston Consulting Group, dans une étude de juillet 2019, a estimé que la réduction de l’écart entre les sexes pour les entreprises dirigées par des femmes pourrait faire augmenter le PIB mondial de 5000 milliards $.

Chamberline MOKO

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Le nigérian Nomfro Technologies étend ses services d’hébergement Web avec de nouveaux serveurs africains

Read Next

OECD appoints Laurence Boone and Kerri-Ann Jones as new Deputy Secretaries-General – Ulrik Knudsen appointment extended by two years

%d bloggers like this: