Le Ghana obtient 200 millions USD de la Banque mondiale pour accélérer sa transformation numérique

(Agence Ecofin) – Le Ghana est l’un des leaders d’Afrique subsaharienne en matière de transformation numérique. Le pays veut miser sur un secteur digital en pleine croissance pour accélérer son économie et la reprise post-Covid. 

La Banque mondiale a approuvé, le vendredi 29 avril, l’octroi d’un financement d’une valeur de 200 millions USD pour aider le Ghana à accélérer son programme de transformation numérique. Ces fonds seront utilisés pour accroître l’accès au haut débit, améliorer l’efficacité et la qualité de certains services publics numériques et renforcer l’écosystème de l’innovation numérique dans le pays.

« L’élargissement de l’accès et de l’adoption du numérique, l’amélioration de la prestation des services publics numériques et la promotion de l’innovation fondée sur le numérique sont essentiels pour la transformation numérique du Ghana, qui contribuera à une reprise robuste après la Covid-19 », a déclaré Pierre Laporte, directeur pays de la Banque mondiale pour le Ghana, le Liberia et la Sierra Leone.

Ce projet d’accélération numérique nouvellement approuvé s’appuiera sur des investissements antérieurs, dont le projet e-Transform Ghana. Lancée en 2013, l’initiative est soutenue par la Banque mondiale et vise à améliorer la couverture des prestations de services publics et leur efficacité à l’aide des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Le nouvel investissement devrait accroître l’accès à l’Internet mobile et aux services à large bande pour 6 millions de personnes en encourageant les investissements du secteur privé dans la connectivité du dernier kilomètre dans les zones rurales mal desservies. Le projet contribuera également à la création de meilleurs emplois et de meilleures opportunités économiques. 

Isaac K. Kassouwi

Lire aussi :

26/10/2021 – Le Ghana a reçu 4,5 millions $ du Japon et du PNUD en soutien à la santé numérique

03/12/2018 – Le Ghana sollicite l’appui de la Banque mondiale pour poursuivre le projet E-transform

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Asian stocks retreat as China’s lockdowns stir recession worries By Reuters

Read Next

Rate for : SOUTH AFRICA

%d bloggers like this: