Les 160 milliards FCFA de liquidités proposées par la BEAC intégralement captés par les banques commerciales de la Cemac

(Agence Ecofin) – Pour freiner l’inflation annoncée dans l’espace Cemac, la BEAC prend un certain nombre de mesures dont le relèvement des taux directeurs et la réduction des liquidités envoyées aux banques commerciales des pays membres. De l’autre côté, la demande en crédits bancaires est toujours aussi énorme.

Dans le cadre de ses opérations hebdomadaires d’injection de liquidités dans le système bancaire de la zone Cemac (Cameroun, Rep. Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale), la BEAC a fait une nouvelle offre de 160 milliards FCFA le 26 avril 2022. Selon les résultats de cette opération que vient de publier l’institution, la totalité de l’enveloppe a été captée par les banques, dont les besoins exprimés culminaient à 171,5 milliards FCFA, apprend-on sur Investir au Cameroun.

Cette course au refinancement, qui pourrait s’expliquer par l’accroissement de la demande des crédits bancaires, survient dans un contexte de resserrement de la politique monétaire dans la zone Cemac. En effet, afin de combattre l’inflation annoncée à 3,6% en 2022, soit 0,6 point de plus que le seuil de tolérance de 3%, la BEAC a entrepris de réduire les liquidités dans les banques commerciales. C’est ainsi que le volume hebdomadaire généralement mis à disposition des établissements de crédit est successivement passé de 250 à 180, puis à 160 milliards FCFA.

Grâce à cette réduction des liquidités bancaires, couplée au relèvement des taux directeurs décidé lors du comité de politique monétaire du 28 mars 2022, la banque centrale va rendre cette ressource plus coûteuse pour les banques commerciales. Elle espère voir la mesure répercuter sur le coût du crédit bancaire et restreindre ainsi son accès. Ce qui devrait réduire la création monétaire dans l’espace Cemac, souvent à l’origine de la hausse généralisée des prix que la BEAC entend combattre.

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Gold dips as bond yields rise before Fed meeting By Reuters

Read Next

Rate for : SOUTH AFRICA

%d bloggers like this: