Phatisa et trois investisseurs s’offrent une part minoritaire de l’exportateur d’agrumes Lona Group

(Agence Ecofin) – Après son engagement dans le secteur pharmaceutique animal en janvier dernier, le capital-investisseur Phatisa se tourne vers le secteur alimentaire sud-africain. Conjointement avec la British International Investment, Norfund et Finnfund, il est entré au capital du sud-africain Lona Group.

Phatisa, un gestionnaire de fonds de capital-investissement, qui concentre ses activités dans la chaîne de valeur alimentaire en Afrique a annoncé ce lundi 23 mai, l’acquisition avec trois autres associés que sont la British International Investment (BII), Norfund et Finnfund une participation minoritaire au capital de Lona Group.

Le montant engagé et les actions acquises par ces quatre investisseurs au sein de l’entreprise sud-africaine d’exportation d’agrumes et de produits frais n’ont pas été divulgués. Phatisa a exécuté cet investissement via son fonds Phatisa Food Fund 2, clos à 143 millions $ en février 2021. Le véhicule qui cible des entreprises agricoles et agroalimentaires en Afrique avait reçu le soutien financier de la BII (autrefois CDC Group), Norfund et Finnfund lors de son closing final.

« Nous sommes convaincus que la connaissance approfondie du marché et les solides antécédents de croissance de Lona Group contribueront à renforcer la chaîne de valeur alimentaire et à accroître les opportunités économiques productives et inclusives dans le pays », a commenté Sarah Mathies, responsable des fonds du secteur du private equity de la BII.

Lona Group est la deuxième entreprise dans laquelle Phatisa investit, depuis l’entame de l’année 2022. Son premier engagement a été l’acquisition en janvier dernier, du producteur sud-africain de vaccins pour animaux Deltamune. La récente acquisition intervient une semaine après la sortie de Phatisa du capital de la société ivoirienne de distribution d’eau minérale, Continental Beverage Company.

Les fonds seront utilisés comme capital d’expansion de Lona Group. La firme opérationnelle depuis 1996 envisage de construire de nouvelles usines de conditionnement pour ses produits alimentaires, ainsi que des filets pour protéger ses cultures des intempéries. Une partie de la ressource servira à produire de nouveaux fruits et produits à valeur ajoutée.

En 26 ans, l’entreprise fruitière intégrée affirme exporter environ 5 millions de cartons d’agrumes et un volume important d’autres produits frais chaque année, vers le Royaume-Uni, l’Europe, l’Amérique du Nord, le Moyen-Orient, l’Asie et le reste du continent africain.

Chamberline MOKO

Lire aussi:

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Le Kenya et le Somaliland signent un protocole d’accord de coopération dans le domaine de la poste

Read Next

Rate for : SOUTH AFRICA

%d bloggers like this: