après trois ans de baisse d’affilée, la production du secteur du leasing s’est redressée de 18,7 % en 2021

(Agence Ecofin) – Après la baisse de l’activité du secteur du leasing tunisien durant 3 années successives, de bons résultats ont été réalisés en 2021 par les 8 opérateurs du secteur. Toutefois, des risques majeurs pourraient affecter ce secteur en cette année 2022, prévient l’intermédiaire en bourse MAC.SA.

La production (mise en force) des 8 opérateurs présents sur le marché du leasing en Tunisie s’est améliorée de 18,7 % en 2021, après trois années de baisse consécutives, souligne un rapport de juin 2022 de l’intermédiaire en bourse MAC.SA.

L’année dernière, l’activité des sociétés de crédit-bail a été soutenu par « une légère reprise économique et des mesures d’accompagnement mises en place par la Banque centrale de Tunisie au profit du secteur », indique le document.

En 2021, la Tunisie a réalisé une croissance économique de 3,1 % contre une récession de 8,8 % en 2020. La reprise après la crise sanitaire s’est ressentie dans certaines activités, en l’occurrence la location de voiture et les services en général, dont le secteur du leasing a pu tirer profit.

En outre, les leasers tunisiens qui sont privés d’un refinancement direct auprès de la Banque centrale ont bénéficié en 2021 de liquidité à des taux d’intérêt faibles auprès de banques locales tunisiennes. En effet, le régulateur du marché bancaire tunisien a mis en place une ligne de refinancement en faveur des sociétés de leasing, via les banques et à des taux favorables.

Cette situation a permis aux sociétés du secteur d’accroître leur liquidité et de réduire le coût de leurs ressources. Les emprunts bancaires auprès des banques locales, qui représentent leur première source de refinancement ont progressé à 41,3 % en 2021 contre 32,6 % en 2017.

Le marché obligataire qui constitue également une source de refinancement pour les sociétés de leasing a été moins sollicité en 2021 par ces derniers, en raison de la hausse des taux d’émission. Ainsi, seules les sociétés Hannibal Lease et Tunisie Leasing et Factoring, sont sortis sur le marché obligataire en 2021 pour lever des capitaux.

Sur les 8 leasers tunisiens, Tunisie Leasing et Factoring est leader avec une part de marché de 20,1 % en termes de mise en force. Elle est suivie de la Compagnie internationale de leasing (CIL) qui occupe la deuxième place avec une part de marché de 16,7 %. Arab Tunisian Lease (15,6 % de parts de marché), Hannibal Lease (14,5 %) et Attijari Leasing (12,5 %) sont respectivement 3e, 4e et 5e.

68077 1secteur du leasing

Cette reprise du secteur du leasing en 2021 s’est accompagnée par la hausse du produit net de leasing du secteur de 18,2 %, ainsi que l’amélioration du coefficient d’exploitation du secteur de 7,3 points, passant de 51,3 % à 44 % en 2021. Elle intervient après une année 2020 pénalisée par la crise sanitaire et les mesures locales de restrictions des déplacements des personnes et des biens.

Bien avant la pandémie, c’est-à-dire durant les années 2018 et 2019, l’activité du secteur du leasing a été affecté par des tensions sur la liquidité, des hausses successives du taux directeur (+175 points de base en une année) pour ce qui est de l’exercice 2018. Le ralentissement de l’activité économique, la baisse de la demande dans des secteurs tels que l’industrie manufacturière, le rallongement des délais de paiement inter-entreprises et le renchérissement du coût des ressources ont aggravé la situation en 2019.

Malgré cette reprise en 2021, deux risques majeurs sont à surveiller au cours de cette année 2022. Il s’agit de la pression inflationniste qui pourrait induire un relèvement des taux. Aussi, la pénurie mondiale des semi-conducteurs pourrait impacter la livraison du matériel roulant qui représente entre 75 et 80 % de l’activité de leasing, prévient MAC.SA.

Le secteur du leasing a contribué à hauteur de 10,2 % en moyenne au financement de l’investissement national en Tunisie, durant les 7 dernières années.  

Chamberline MOKO

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Orange lance une plateforme d’e-santé en Côte d’Ivoire en partenariat avec DabaDoc

Read Next

Rate for : AUSTRALIA

%d bloggers like this: