Intracom Telecom améliore la communication dans les mines africaines grâce au sans-fil et à l’IoT

(Agence Ecofin) – L’évolution de la technologie sans fil et l’avènement de l’Internet des objets constituent des opportunités pour le secteur minier africain qui cherche de plus en plus à s’automatiser. Des compagnies minières ont déjà commencé à investir dans ce sens.

Intracom Telecom, une société grecque spécialisée dans la fourniture de systèmes et de solutions de télécommunications, a annoncé, le vendredi 10 juin, qu’elle avait déployé sa toute dernière plateforme d’accès sans fil fixe (FWA) et de gestion de l’Internet des objets (IoT) dans l’une des plus grandes mines d’Afrique subsaharienne. L’initiative devrait notamment permettre de « fournir des communications modernes aux équipes au sol et au personnel d’exploitation des machines » de ladite exploitation minière.

La solution FWA, appelée WiBAS, utilise la technologie Point-to-Multipoint (PtMP) pour fournir des services à large bande de haute qualité sur de longues distances tout en évitant les coûts et les problèmes liés à l’utilisation de câbles. En outre, uniMS™, la plateforme de contrôle et de gestion IoT de l’entreprise, est déployée dans la mine « pour élever l’expérience des opérateurs et assurer des optimisations en temps opportun ». Cette dernière comprend « un flux d’alarmes sophistiqué couplé à des indicateurs de performance clés, disponibles sur des rapports et des graphiques ».

Ce nouveau partenariat intervient alors que de nombreuses compagnies ont commencé depuis un bon moment à investir dans l’automatisation partielle ou totale de leurs opérations minières. En RDC par exemple, Barrick, qui a fusionné en 2019 avec Randgold Resources, revendique avec sa mine d’or de Kibali le statut de leader mondial de l’exploitation minière souterraine automatisée. Le projet aurifère de Syama (Mali), de la société australienne Resolute Mining, est considéré comme la première mine entièrement automatisée au monde.

Ces différentes applications de la technologie sans fil et de l’Internet des objets aux mines permettent d’automatiser certaines tâches qui réclamaient auparavant la main-d’œuvre humaine. Cette automatisation industrielle contribue notamment à améliorer la communication, la sécurité et la productivité dans les exploitations minières. 

Isaac K. Kassouwi

Lire aussi : 5/3/2021 — Automatisation des mines : c’est l’Afrique qui montre le chemin

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Explainer-What Americans face now as the Fed raises interest rates By Reuters

Read Next

Norfund, le fonds norvégien destiné au secteur privé dans les pays en développement, démarre ses activités en Côte d’Ivoire

%d bloggers like this: