l’État de Zamfara pourrait à nouveau couper les services de télécoms pour des raisons sécuritaires

(Agence Ecofin) – L’insécurité est l’un des principaux défis auxquels le Nigeria est confronté depuis plusieurs années. Dans l’État de Zamfara, le gouvernement explore les moyens pouvant lui permettre de lutter efficacement contre ce fléau.

Le gouvernement de l’État de Zamfara a révélé qu’il pourrait à nouveau procéder à la coupure des services de télécommunications « si nécessaire ». Cette mesure s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les autorités fédérales pour lutter contre l’insécurité grandissante dans l’État.

En septembre 2021, la Nigerian Communications Commission (NCC) avait ordonné la coupure des services de télécommunications dans l’État de Zamfara. Ce blackout a duré trois mois durant lesquels les opérateurs de télécommunications ont cessé leurs activités dans l’État et démobilisé leurs sites télécoms. Les abonnés de l’État de Zamfara et de quelques régions environnantes de l’État de Kaduna ne pouvaient plus émettre ni recevoir d’appels.

L’objectif de cette mesure est de couper les communications entre les kidnappeurs d’une part et entre les kidnappeurs et la famille de leurs victimes d’autre part. Elle vise également à couper les communications entre les bandits et leurs informateurs et à les empêcher de coordonner leurs attaques.

Lors de la levée complète de la suspension en novembre 2021, le gouvernement de Zamfara avait rassuré que le banditisme et les enlèvements avaient été considérablement réduits pendant la période du blackout. Toutefois, les populations et les entreprises ont fustigé cette mesure qui, pour eux, a paralysé leurs activités.  

Isaac K. Kassouwi

Lire aussi : 26/1/2022 — Nigeria : le gouvernement fédéral veut mettre la 5G au service de la sécurité, entre autres

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Biden deciding on China tariffs, says he will speak with Xi soon By Reuters

Read Next

l’américain DFC approuve un prêt de 280 millions $ en faveur d’Access Bank

%d bloggers like this: