Nico Holdings prévoit une hausse de plus de 35 % de son bénéfice après impôts, à fin juin 2022

(Agence Ecofin) – En attendant la publication de ses résultats financiers pour le premier semestre s’achevant à fin juin 2022, Nico Holdings a, dans un profit warning, averti le marché qu’il s’attend à une nette amélioration de son bénéfice après impôts en glissement annuel.

Le groupe de services financiers coté sur la Bourse de Malawi, Nico Holdings, a annoncé ce vendredi 24 juin, dans une déclaration d’avertissement sur ses résultats (profit warning), qu’il terminera le premier semestre 2022, avec un bénéfice après impôts en hausse de plus de 35 %, par rapport à celui réalisé à a même période en 2021.

Regroupant en son sein des filiales dans le domaine de l’assurance, de l’administration des fonds de pension, de la banque ou encore de la gestion d’actifs, le groupe avait achevé les six premiers mois de l’année 2021 avec un bénéfice après impôts en baisse de 8 %, à 7 milliards de kwachas malawiens (6,8 millions $).

Au cours du semestre précédent, (de janvier à juin 2021), il explique dans ses résultats financiers que sa rentabilité avait été affectée par « une augmentation des sinistres liés à la covid-19 dans le secteur de l’assurance-vie, et le retard dans la résolution d’un litige de réassurance concernant un sinistre important dans le secteur de l’assurance générale au Malawi ».

Sans apporter davantage d’informations sur cette hausse attendue de son bénéfice après impôts pour ce premier semestre de l’année en cours, Nico Holdings semble rassurer le marché sur un retour à la rentabilité, après une période difficile. Première société à être cotée à la Bourse du Malawi en 1996, elle publiera dans les prochaines semaines, ses résultats pour ce semestre.

Nico Holdings compte parmi ses actionnaires, la Botswana Insurance Holdings Limited qui détient 25,10 % du groupe, ou encore l’américain Africap LLC qui possède 27,91 % de parts.

Chamberline MOKO

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

plus de 35 millions de Nigérians n’ont pas accès aux services de télécommunications (NCC)

Read Next

Hydrogen & electric-powered aircraft: Towards Zero-Emission Aviation – Blog of Commissioner Thierry Breton

%d bloggers like this: