Proparco financera à hauteur de 12 millions $ des start-up en Afrique australe et orientale

(Agence Ecofin) – 12 ans après son premier investissement réalisé au profit de Maris Limited, Proparco annonce un deuxième engagement qui permettra de soutenir des start-up dans les secteurs des énergies renouvelables et de l’agriculture dans deux régions en Afrique subsaharienne.

Proparco a annoncé le mercredi 8 juin, un investissement de 12 millions $ au profit de Maris Limited, une holding d’investissement d’impact axé sur les marchés d’Afrique de l’Est et australe. La ressource servira à financer des start-up et PME évoluant dans les secteurs des énergies renouvelables, de l’agriculture, des services aux entreprises dans ces deux régions.

« Nous sommes ravis de travailler à nouveau avec Proparco, alors que nous continuons à développer Maris et son portefeuille diversifié d’activités. Nous allons soutenir et développer notre portefeuille d’entreprises, en cherchant à investir des capitaux supplémentaires dans des investissements alignés sur le climat », a fait savoir Charlie Tryon, directeur général de Maris Limited.

Cette opération fait suite à un premier investissement réalisé par Proparco dans Maris Limited en 2010. Dans le cadre de son deuxième engagement avec cette firme d’investissement, la filiale en charge du secteur privé dans les pays en développement de l’Agence française de développement (AFD) est intervenue à travers l’initiative Fisea +. Ce programme lancé en 2009 vise à favoriser la création de start-up, PME et très petites entreprises sur le continent africain.

Si pour Proparco, cet investissement répond à ses objectifs sectoriels dans les énergies renouvelables et l’agriculture en Afrique, Maris Limited affirme quant à lui vouloir étendre son portefeuille d’entreprises en Afrique. Entre 2009 et 2022, il affirme avoir construit le portefeuille de 20 PME dans 11 pays d’Afrique orientale et australe, en particulier dans des pays fragiles tels que le Zimbabwe, le Soudan et le Mozambique.

Chamberline MOKO

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Orange Digital Center, la GIZ et Manpower organisent Orange Job Dating, salon spécialisé dans le recrutement IT

Read Next

The African Union Commission (AUC) and the OECD discuss potential partnership for responding to global challenges

%d bloggers like this: