Safaricom et Visa proposent une carte virtuelle pour les transactions internationales

(Agence Ecofin) – La transformation numérique a accéléré l’adoption des plateformes de commerce électronique en Afrique. Alors que la majorité des populations africaines n’est toujours pas bancarisée, les fintech et les plateformes de paiements mobiles se présentent comme des alternatives.

L’opérateur de télécommunications kényan Safaricom et Visa Inc ont lancé, le jeudi 2 juin, une carte de paiement virtuelle. La carte Visa virtuelle M-Pesa GlobalPay permettra aux utilisateurs de M-Pesa, la plateforme de paiement de Safaricom, de payer des biens et services sur les plateformes de commerce électronique telles que Jumia, Amazon, Alibaba. Elle peut être également utilisée pour les abonnements à des services tels que Netflix et Spotify.

Les transactions seront facturées quotidiennement aux taux de change en vigueur, dans la limite des plafonds actuels de M-Pesa en monnaie locale kényane, avec une limite de 150 000 shillings (1 285 dollars) par transaction et une limite quotidienne deux fois plus élevée. Grâce au réseau de traitement numérique de Visa, ses utilisateurs auront désormais accès à plus de 100 millions de commerçants dans 200 pays à travers le monde. 

Selon Sitoyo Lopokoiyit, directeur général de M-Pesa Africa, la nouvelle carte virtuelle est initialement disponible pour plus de 30 millions d’utilisateurs de M-Pesa au Kenya. Elle sera ensuite déployée en Tanzanie, où des tests sont en cours, au Mozambique, au Congo, au Lesotho et au Ghana d’ici avril 2023.

Le lancement de la carte Visa virtuelle M-Pesa GlobalPay fait suite à un partenariat signé entre les deux sociétés en 2020 pour développer « des produits qui prendront en charge les paiements numériques pour les clients de M-Pesa ». Ce nouveau produit intervient dans un contexte où M-Pesa est devenu le principal moteur de la croissance de Safaricom en 15 ans d’existence. Dans son rapport financier pour l’année 2021, publié le jeudi 12 mai, l’opérateur leader du marché télécoms kényan révèle que M-Pesa a pesé pour 38,3 % dans son revenu annuel estimé à 298 077 millions de shillings kényans (2,5 milliards $). Soit 107 691 millions de shillings kényans de plus comparé à 2021, en croissance de 30,3 %.

Selon Corine Mbiaketcha, vice-présidente et directrice générale de Visa pour l’Afrique de l’Est, ce partenariat permettra d’aider les commerçants et les clients d’Afrique subsaharienne à surmonter les obstacles au commerce mondial. « Nous sommes ravis de collaborer avec Safaricom, surtout dans le contexte actuel où nous assistons à un passage accéléré de l’argent liquide vers les paiements numériques. Nous ouvrons une nouvelle voie pour les paiements locaux en combinant notre vaste réseau mondial et notre expérience avec le savoir-faire local et la base d’abonnés de Safaricom ». 

Isaac K. Kassouwi

Lire aussi : 13/5/2022 — Kenya : En 15 ans, M-Pesa s’est imposé comme le moteur de la croissance de Safaricom

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Russian state depository halts operations in euros after EU sanctions By Reuters

Read Next

la Bourse de Casablanca prépare le lancement d’un indice boursier conforme à la loi islamique

%d bloggers like this: