le bénéfice après impôt d’Equity Group a progressé de 36 % à 203,3 millions $, à fin juin 2022

(Agence Ecofin) – Dans ses résultats comptant pour le 1er semestre 2022, Equity Group a fait savoir que son bénéfice a été soutenu principalement par ses revenus d’intérêts. En dehors du Kenya, les filiales régionales ont contribué à 42 % au chiffre d’affaires global du groupe.

La holding financière Equity Group a déclaré un bénéfice après impôt de 24,4 milliards de shillings kényans (203,3 millions $) au terme des six premiers mois de l’année 2022. Ce résultat est en hausse de 36 %, par rapport aux 17,9 milliards de shillings (149,1 millions $) réalisés au cours de la même période en 2021.

Dans ses résultats du premier semestre publiés le mardi 23 août, Equity Group fait savoir que son bénéfice a été soutenu principalement par la hausse de 29 % à 55 milliards de shillings kényans de ses revenus d’intérêts, du fait de la croissance de 29 % à 650,6 milliards de shillings de ses prêts à sa clientèle.

« La croissance des prêts visait à aider nos clients à se rétablir et à se reconstruire après les perturbations commerciales de la covid-19 », a déclaré James Mwangi (photo), CEO du groupe.

De tous les secteurs d’activités, les petites et moyennes entreprises (PME) ont le plus bénéficié de ressources financières sous forme de prêts, de la part d’Equity Group. Ces PME ont obtenu 43 % de l’ensemble du portefeuille de prêts du groupe. Les grandes entreprises ont obtenu 26 %, les entreprises du secteur agricole 8 %, et les micro-entreprises 3 %.

A côté de cela, Equity Group s’est davantage appuyé sur ses filiales et activités régionales, en dehors du Kenya. Les filiales réparties en Afrique centrale et de l’Est ont contribué de manière globale à 40 % de l’actif total de la holding, à 42 % de son chiffre d’affaires et à 28 % de son bénéfice après impôt.

Chamberline MOKO

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

La Tunisie veut se doter de sa propre agence spatiale

Read Next

Prospectus – Government of Mauritius Treasury Certificates

%d bloggers like this: