Le nigérian Omnibiz lève 15 millions $ pour soutenir son activité de numérisation du commerce de détail

(Agence Ecofin) – Près d’un an après l’obtention de 3 millions $, la plateforme de commerce électronique et de vente au détail, Omnibiz, obtient des capitaux supplémentaires qui serviront à fidéliser sa clientèle dans ses principaux marchés en Côte d’Ivoire et au Ghana.

Omnibiz, une plateforme nigériane de commerce électronique qui met en relation distributeurs et détaillants de biens de grande consommation, a levé un financement de pré-série A de 15 millions $.

La ressource est constituée de capitaux propres (5 millions $) et de financements sous forme de dettes (10 millions $). Les fonds collectés serviront à financer son expansion dans de nouvelles villes en Côte d’Ivoire et au Ghana, et à fidéliser sa clientèle dans ces deux économies d’Afrique de l’Ouest.

« Nous avons augmenté le nombre de détaillants depuis notre levée de fonds. Nous nous sommes étendus dans des villes, géographiquement, et avons amélioré le système global. La rétention de notre clientèle, même avec une concurrence croissante, a été importante. Je pense que c’est ce qui nous prépare pour la prochaine course », a déclaré le fondateur d’Omnibiz, Deepanker Rustagi.

Cette récente levée de fonds intervient un an après l’obtention d’un financement de 3 millions $ par la plateforme. Elle vise à numériser la chaîne d’approvisionnement du commerce de détail au Nigeria et à financer le développement d’Omnibiz sur de nouveaux marchés. L’entreprise qui a démarré ses activités en 2019 a choisi de s’aventurer dans le secteur de la vente au détail qui, dans plusieurs pays sur le continent, s’effectue largement via des canaux informels.

Grâce à son nouveau cycle de financement, Omnibiz prévoit d’augmenter le nombre de détaillants actifs quotidiennement sur sa plateforme à 10 000, d’ici 2023. Elle compte également multiplier par 4 les revenus de ces détaillants qui se connectent à plus de 200 marques, via un réseau de plus de 70 partenaires logistiques sur sa plateforme.

Dans une étude publiée début août dernier, Omnibiz fait savoir qu’au Nigeria, un grand pourcentage de transactions de commerce de détail se fait en espèces. Certes, l’adoption de systèmes de paiement électronique a nettement progressé dans le pays, mais cette progression a été moins importante au sein des PME et des détaillants de produits de grande consommation, souligne la plateforme.

Chamberline MOKO

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

L’américain Visa ouvre son premier bureau en Afrique centrale

Read Next

Taking the pill may change your behaviour – but exactly how is still uncertain

%d bloggers like this: