Nokia teste avec succès la segmentation du réseau d’accès sans fil fixe de Safaricom

(Agence Ecofin) – Avec la transformation numérique qui s’accélère, les besoins des entreprises et des particuliers se multiplient à travers le monde. Les opérateurs de télécommunications explorent différentes formules pour répondre à cette demande. 

La société technologique finlandaise Nokia a annoncé, le lundi 22 août, le test avec succès de sa solution de segmentation de réseau d’accès sans fil fixe (FWA) sur le réseau commercial de la société de télécommunications kényane Safaricom. Cette solution permet à l’opérateur mobile de diviser son réseau physique en plusieurs segments virtuels, qui peuvent être optimisés pour une application, un service cible spécifique.

Le projet pilote s’est déroulé dans la région occidentale du Kenya. L’essai a utilisé un environnement de réseau multi-fournisseurs et a inclus le RAN, le transport et le noyau, ainsi que des mises à niveau logicielles pour une gamme de produits et de services de Nokia. Il s’agit notamment des stations de base AirScale 4G/5G de Nokia, du système de gestion et d’assurance réseau NetAct et du CPE 4G/5G FastMile de Nokia.

La segmentation de réseau a vu le jour à l’ère de la 5G et de la transformation numérique, où les différents secteurs de l’économie cherchent à tirer parti de la puissance de la technologie pour stimuler leur croissance. On assiste donc à une explosion de la demande et à une diversification des besoins aussi bien au niveau des entreprises que des particuliers. La GSMA estime qu’en combinaison avec d’autres outils et capacités, la segmentation de réseau permettra aux opérateurs de saisir une opportunité de revenus de 300 milliards USD d’ici 2025.

Le succès de cet essai, une première en Afrique, montre que Safaricom est désormais prêt à prendre en charge de nouveaux types de services de réseau d’entreprise, notamment l’accès rapide à Internet et le découpage en tranches des applications.

« Nous sommes fiers d’avoir accueilli le premier test réussi de 4G/5G segmenté en Afrique sur notre réseau, et nous sommes impatients d’adapter nos offres de services aux clients individuels et aux industries afin de répondre à leurs besoins de connectivité à haut débit avec précision et sans coût inutile », a déclaré James Maitai, directeur du réseau chez Safaricom.

Isaac K. Kassouwi

Lire aussi :

17/05/2022 – Kenya : Safaricom ralentit le déploiement de la 5G en raison de la cherté des téléphones mobiles compatibles

11/5/2022 – Kenya : pour la 5G, le régulateur attribue à Safaricom un spectre dans la bande de 2600 MHz

23/2/2022 — Kenya : le régulateur va expérimenter la 5G en 2022

26/03/2021 — Kenya : Safaricom a lancé la 5G

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Argentina prosecutor seeks 12-year jail sentence for VP Kirchner By Reuters

Read Next

Tana Africa Capital et Sango Capital s’offrent une part minoritaire du détaillant alimentaire nigérian Sundry Markets

%d bloggers like this: