la SFI fournira un prêt de 150 millions $ à Kenya Commercial Bank

(Agence Ecofin) – Membre du Groupe de la Banque mondiale, la SFI apportera de la ressource au groupe KCB basé au Kenya. Une opportunité pour la finance climat, qui rappelle que la méthode de soutien à l’Afrique devrait évoluer vers une logique de réparation.

La SFI accordera un prêt de 150 millions $ à Kenya Commercial Bank Kenya (KCB) pour accroître la part de ressources disponibles pour les financements accordés par le groupe financier kényan à des projets sensibles aux questions climatiques. Un accent particulier est mis sur le financement du développement de projets d’efficacité énergétique, d’énergies renouvelables, de projets intelligents sur le plan climatique et de bâtiments verts.

En plus des ressources financières, la SFI assistera la banque dans l’élaboration d’une stratégie de financement climatique et le renforcement de ses capacités en matière d’évaluation des risques climatiques et de reporting.

« Nous continuons à jouer notre rôle dans l’atténuation et l’adaptation du climat au Kenya en réalisant que les affaires ne sont plus seulement une question de profits, mais en veillant à ce que nous prenions également soin de notre environnement, en assurant la subsistance des générations actuelles et futures », a déclaré Paul Russo, directeur général de KCB, commentant cette transaction.

Le taux d’intérêt sur cet emprunt n’a pas été rendu public, mais on sait qu’il a une maturité de 7 ans, avec deux années de grâce. La SFI qui est la filiale de la Banque mondiale en charge du financement du secteur privé dans le cadre de l’aide internationale au développement s’aligne avec ce projet sur des objectifs du gouvernement kényan.

Ce dernier s’est engagé à réduire les émissions nationales de gaz à effet de serre de 32 % en intégrant l’adaptation au changement climatique dans la planification du développement au niveau national et des comtés, d’ici 2030. Le Kenya est en effet vulnérable au changement climatique et la dernière mise à jour économique de la Banque mondiale au Kenya estime que jusqu’à cinq millions de personnes sont dans le besoin d’une aide alimentaire en raison de la sécheresse et de l’insécurité alimentaire croissante.

« Les catastrophes naturelles récurrentes comme les sécheresses et les inondations ont eu un impact sur les moyens de subsistance des Kényans et sur le développement économique du pays. Le secteur privé peut jouer un rôle important en mobilisant des ressources financières pour aider à financer la transition verte du pays », a déclaré Amena Arif, directrice nationale de la SFI pour le Kenya.

La finance climat en Afrique continue d’être abordée sous le prisme d’une aide internationale qui arrive très souvent sous la forme de prêts dont les conditions de remboursement ne sont pas toutes rendues publiques. Le continent est pourtant celui qui contribue le moins aux émissions de gaz à effet de serre et même contribue grâce à son bassin forestier à absorber une part de carbone non négligeable.

Par ailleurs, le peu de structures industrielles du continent sont souvent contrôlées par des capitaux étrangers qui en attendent de forts rendements.

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Africell atteint la barre des 5 millions d’abonnés en 5 mois d’activités

Read Next

Rate for : U.S.A.

%d bloggers like this: