le géant automobile Stellantis va investir 300 millions $ dans le développement de son usine

(Agence Ecofin) – L’objectif du groupe est d’atteindre une capacité de production d’un million de véhicules par an d’ici 2030 afin de conquérir une part de marché de 22 % dans la région Afrique et Moyen-Orient. 

Le constructeur automobile Stellantis a annoncé, dans un communiqué publié mercredi 9 novembre, un investissement de plus de 300 millions d’euros (298,2 millions $) dans son usine de Kénitra au Maroc, dans le cadre d’un plan de développement visant à conquérir de nouvelles parts dans la région Afrique et Moyen-Orient.

Le groupe a précisé qu’il vise un doublement de sa capacité de production au Maroc afin de conquérir une part de marché de 22 % dans la région d’ici 2030. La production de l’usine de Kénitra devrait atteindre 400 000 véhicules par an, auxquels s’ajouteront 50 000 objets de mobilité électrique : Citroën Ami et Opel Rocks-e.

« Cette capacité additionnelle soutiendra les plans de croissance de l’entreprise dans la région Afrique et Moyen-Orient. L’objectif de Stellantis est d’avoir une capacité de production d’un million de véhicules par an d’ici 2030, tout en atteignant 70 % d’intégration locale comme souligné dans le plan stratégique Dare Forward 2030 de la région », a précisé le constructeur dans son communiqué.

L’usine de Kénitra, qui a été inaugurée en 2019, fabriquera également des modèles basés sur la plateforme « smart car » pour soutenir davantage l’offre produits destinée à la région Afrique et Moyen-Orient. Stellantis s’attend dans ce cadre à ce que ses voitures connectées représentent 40 % de l’offre de mobilité de la région d’ici 2030.

« L’ambition mondiale de Stellantis bénéficiera du rythme de développement soutenu de la région Afrique et Moyen-Orient, qui vise à contribuer à la création d’un troisième moteur pour Stellantis, aux côtés de l’Amérique du Nord et de l’Europe », a déclaré le directeur général du groupe, Carlos Tavares, cité dans le communiqué.

Le nouvel investissement de Stellantis au Maroc devrait générer près de 2 000 nouveaux emplois, et sera accompagné de plans de formation destinés à l’ensemble des salariés.

Né de la fusion en 2021 entre le français PSA (Peugeot-Citroën) et l’italo-américain Fiat Chrysler Automobiles (FCA), Stellantis compte quatorze marques différentes, dont Peugeot, Citroën, Fiat, Alfa Romeo et Dodge. Ce géant automobile a annoncé des bénéfices record de 15,1 milliards $ en 2021, pour un chiffre d’affaires de 172,2 milliards $.

Lire aussi:

13/10/2022 – Algérie : le géant automobile Stellantis installera une usine de production de véhicules de marque Fiat

06/07/2021 – L’automobile a soutenu les exportations marocaines au deuxième trimestre 2021

28/04/2020 – Le Maroc sera l’un des principaux pôles de relance pour l’industrie automobile européenne, selon Fitch Ratings

06/05/2019 – Maroc: l’équipementier automobile français Valeo investit 130 millions d’euros dans une nouvelle usine

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

le conseil municipal de Bulawayo prévoit d’investir 5,2 millions USD dans les TIC en 2023

Read Next

Rate for : EMU

%d bloggers like this: