Rawbank réalise la première émission en titres de créances négociables sur le marché monétaire congolais

(RAWBANK) – Rawbank annonce la réalisation au sein de sa salle de marché d’une opération inédite sur le marché monétaire : l’émission, pour un de ses clients, de titres de créances négociables. La banque, agissant ici en tant d’arrangeur, témoigne une nouvelle fois de sa capacité à offrir des sources de financement alternatives aux entreprises opérant en RDC.

Première banque de la République Démocratique du Congo à lancer sa propre salle de marchés aux standards internationaux en mai 2021, et aujourd’hui première banque à obtenir l’agrément de la banque centrale pour réaliser des émissions de TCN, Rawbank continue à faire preuve de son esprit pionnier au service du développement du marché financier en RDC. Cette opération a permis à son client de se financer à court terme sur le marché tout en rendant possible aux investisseurs d’accéder à de nouveaux supports de placement particulièrement avantageux.

La Banque Centrale du Congo (BCC), au travers de l’instruction 50 du 17 décembre 2020, fixe les conditions d’émission des titres de créances négociables en RDC. Après un examen approfondi du dossier, le régulateur a admis la société cliente de la banque au Katanga en qualité d’émetteur des titres de créances négociables. Le montant du programme d’émission est de 10 000 000 de dollars USD.

Dans le cadre de cette première émission Rawbank a donc agi en tant qu’intermédiaire entre l’émetteur et les investis- seurs, et ce sous le contrôle de la BCC afin de s’assurer de la protection des investisseurs. Les investisseurs concernés sont des entreprises et des clients privés de la Rawbank.

« Il est indispensable que les entreprises opérant en RDC puissent trouver localement des solutions pour leur stratégie en matière de financement. Les titres de créances negociables sont un moyen pour les entreprises de faire face à leurs besoins de financement : c’est indispensable pour le développement local des affaires. Pour nos clients, c’est une nouvelle possibilité d’investissement résolument attractive qui s’offre à eux » a déclaré Mustafa Rawji, Directeur Général de Rawbank.

Répondant aux standards internationaux, la salle de marchés de Rawbank participe à faire de Kinshasa une place financière de choix en mettant des outils financiers créateurs de valeur à la disposition des acteurs économiques nationaux.

A propos de RAWBANK

Forte de plus de 1 850 collaborateurs avec 100 points de vente, un bureau de représentation à Bruxelles, 240 distributeurs automatiques de billets, plus de 500 000 clients et plus 28% de parts de marché, RAWBANK accompagne le développement de l’économie congolaise. Au service des particuliers, des PME, des entreprises et des institutions, Rawbank est notée par Moody’s, certifiée ISO/IEC 20000 et ISO/IEC 27001 et a noué des partenariats de financement avec plusieurs bailleurs internationaux (IFC, BADEA, Shelter Africa, TDB, BAD, Afreximbank et AGF). Sûreté, rentabilité et pérennité sont les priorités opérationnelles de Rawbank pour consolider sa stratégie de croissance, notamment en direction des particuliers et du secteur privé.Notre vaste réseau d’agences est l’un des plus développé du secteur bancaire congolais, implanté au sein des 19 provinces du pays, entre autres le Grand Katanga, le Grand Kasaï, les deux Kivus, l’Equateur et le Kongo Central. L’objectif de RAWBANK et de donner accès à ses clients Corporate, PME, Particulier, aux techniques, services et produits les plus modernes des secteurs bancaire et financier, d’où la pertinence de son slogan : “RAWBANK is my bank”.

Pour en savoir plus : Rawbank – www.rawbank.com

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : RAWBANK

Source link

Capital Media

Read Previous

La Commission des communications de l’Ouganda cherche à réduire le coût des téléphones mobiles et de l’Internet

Read Next

Loans to students under normal banking terms and the government guaranteed scheme – cumulative data period 15 April 2013 to 31 October 2022

%d bloggers like this: