La société malgache WeLight lève 20,6 millions $ pour connecter 45 000 foyers et entreprises à l’électricité, d’ici 2 ans

(Agence Ecofin) – Après avoir électrifié une quarantaine de villages à Madagascar et au Mali, le producteur d’énergie hors réseau WeLight mobilise des financements auprès de ses actionnaires et d’autres structures pour couvrir en énergie près de 120 villages supplémentaires à Madagascar.

WeLight, une société malgache qui exploite des mini-réseaux solaires et hydroélectriques en zone rurale en Afrique, a obtenu un investissement collectif de 19 millions d’euros (20,6 millions $) qui servira à construire des mini-réseaux solaires capables de fournir de l’énergie à environ 45 000 ménages et entreprises à Madagascar.

Ces fonds ont été apportés par trois structures engagées dans le financement de l’électrification, à savoir Triodos Investment Management, la Banque européenne d’investissement (BEI) et EDFI ElectriFI. Ce montant sera complété par un prêt de 9 millions d’euros fourni par les actionnaires de WeLight, que sont Sagemcom, Norfund, et le groupe Axian.

« Cette levée de fonds va permettre à WeLight de déployer 120 nouveaux mini-réseaux pour 120 villages à Madagascar, ce qui étendra la couverture de WeLight de 8 à 17 régions dans le pays », a confié à la presse Romain de Villeneuve, directeur général de WeLight Madagascar.

Après avoir déployé dans un premier temps ses solutions d’énergie solaire hors réseau dans une trentaine de communautés rurales à Madagascar, WeLight prévoit de couvrir 120 villages supplémentaires dans ce pays. Au-delà de cet aspect, WeLight, qui s’est implanté dans cinq villages au Mali depuis 2021, prévoit de connecter près de 6 000 petites entreprises ainsi que 50 000 foyers d’ici 2025.

A Madagascar, le taux d’électrification est encore faible. Seul un quart de la population a accès à l’électricité. WeLight, qui a été mis sur pied à l’initiative de ses actionnaires en 2019, prévoit de s’étendre dans de nouveaux marchés africains, tels que le Nigeria et la République démocratique du Congo. L’entreprise discutera également avec des partenaires financiers qui soutiendront cette expansion africaine.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

face au tollé général, le régulateur demande aux opérateurs télécoms de réajuster leurs nouveaux tarifs

Read Next

Rate for : U.K.

%d bloggers like this: