La SFI a investi 20 millions $ dans le fonds d’accélération des infrastructures d’Africa 50

(Agence Ecofin) – L’institution financière dirigée par le Sénégalais Makhtar Diop fait partie des 16 investisseurs institutionnels qui ont mobilisé le montant record de 222,5 millions $ au profit Africa 50-IAF. Ce financement sera injecté dans des projets d’énergie, de transport et d’assainissement sur le continent.

La Société financière internationale (SFI) a investi 20 millions $ dans le fonds d’accélération des investissements en infrastructures d’Africa 50, dénommé Africa 50-IAF. L’annonce a été faite le jeudi 11 janvier 2024.

Les 20 millions $ serviront à financer des projets d’infrastructures numériques, d’énergie, de transport, d’eau et d’assainissement en Afrique.

La SFI fait partie des 16 investisseurs institutionnels africains qui ont engagé un montant record de 222,5 millions $ dans Africa 50-IAF. Ces investisseurs sont constitués de fonds de pension, fonds souverains, fonds de sécurité sociale, compagnies d’assurance et banques.

En mobilisant ce montant, les investisseurs disent vouloir résorber le déficit de financement d’infrastructures sur le continent, estimé à plus de 100 milliards $ chaque année par la Banque africaine de développement (BAD).

Précisons qu’Africa50-IAF est le premier d’une série de nouveaux instruments d’investissement que la plateforme d’investissement prévoit mettre en place pour mobiliser davantage de capitaux en Afrique et dans le monde, afin de financer des projets d’infrastructures sur le continent.

Chamberline Moko 

Lire aussi:

Africa50 annonce le premier closing à 222,5 millions $ de son fonds d’accélération des infrastructures 

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Pour Seydina Moussa Ndiaye, expert IA de l’ONU, l’Afrique pourrait servir de cobaye pour de nouvelles solutions, sans réel contrôle de l’IA

Read Next

Results: Government of Mauritius Treasury Bills

%d bloggers like this: