La SFI engage 30 millions $ dans le 4e fonds d’Africa Infrastructure Investment Managers

(Agence Ecofin) – A travers cet investissement, la SFI renforce ses opérations dans le financement de projets d’infrastructures en Afrique. Le fonds géré par Africa Infrastructure Investment Managers cherchera à mobiliser des fonds supplémentaires pour atteindre sa taille cible de 500 millions $.

La Société financière internationale (SFI) a annoncé le vendredi 12 janvier 2024, la réalisation d’un investissement en fonds propres de 30 millions $ au sein du 4e fonds africain du gestionnaire Africa Infrastructure Investment Managers (AIIM).

Dénommé Africa Infrastructure Investment Fund 4 (AIIF4), ce fonds cible des actifs d’infrastructures à valeur ajoutée en Afrique, plus précisément dans la partie subsaharienne. Il se concentre sur 3 principaux domaines, à savoir : la numérisation, la transition énergétique, la mobilité et la logistique.

Avec l’apport financier de la SFI, AIIF4 prévoit financer des projets d’énergies renouvelables, de mobilité et logistique, d’exploitation de centres de données, et de tours de communication, principalement en Côte d’Ivoire, en Egypte, au Kenya, au Maroc, au Sénégal et en Afrique du Sud.

« Le partenariat entre SFI et l’AIIM soutiendra le développement d’actifs numériques et renforcera les secteurs cruciaux des énergies renouvelables et des transports dans plusieurs pays d’Afrique », a déclaré Sarvesh Suri (photo), directeur régional de l’industrie pour les infrastructures et les ressources naturelles de la SFI en Afrique.

Précisons que AIIF4 entend lever jusqu’à 500 millions $ pour financer des projets d’infrastructures en Afrique. Sur ce continent, et malgré les efforts consentis ces dernières années, le déficit de financement des infrastructures est estimé à plus de 100 milliards $ chaque année, selon des estimations de la Banque africaine de développement.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Safaricom et ses partenaires invitent les start-up à rejoindre le programme « Spark Accelerator »

Read Next

Public Notice: Tuesday 16 January 2024 declared bank holiday

%d bloggers like this: