le marché des actions a subi des sorties de capitaux étrangers de 53 milliards $ entre 2016 et 2023

(Agence Ecofin) – L’intérêt des investisseurs pour les actions sud-africaines a diminué depuis plusieurs années, en raison des scandales de corruption impliquant de hauts dirigeants, de la crise énergétique qui plombe l’économie et de la situation peu reluisante de l’opérateur logistique public, Transnet.

Les sorties nettes de capitaux étrangers enregistrées sur le marché des actions sud-africain ont totalisé 53 milliards de dollars entre 2016 et 2023, selon des données publiées, ce mardi 9 janvier 2024 par le Johannesburg Stock Exchange (JSE).

Durant la seule année 2023, les investisseurs étrangers se sont débarrassés de 8,3 milliards de dollars d’actions sud-africaines, a-t-on précisé de même source.

« Les investisseurs étrangers se sont méfiés de l’Afrique du Sud à la suite d’une série de scandales de corruption, d’une crise énergétique liée au surendettement de la compagnie nationale d’électricité Eskom Holding et d’un effondrement de Transnet, l’opérateur ferroviaire et portuaire public », a expliqué Ashish Chugh, gestionnaire de portefeuille chez la société de gestion d’actifs, Loomis Sayles.

M.Chugh a également estimé qu’un regain d’intérêt des investisseurs étrangers pour les actions sud-africaines demeure tributaire de la capacité du gouvernement qui sera mis en place à l’issue des prochaines élections générales à engager des réformes économiques audacieuses et capables de rassurer les marchés.

« C’est une année électorale en Afrique du Sud, et nous pensons que la course sera serrée. Le sentiment des investisseurs pourrait s’améliorer si le parti vainqueur introduit des réformes et des politiques fortes pour répondre à leurs préoccupations », a-t-il souligné.

Les élections générales sont prévues entre mai et août 2024. Le Congrès national africain (ANC), parti au pouvoir depuis l’instauration de la démocratie dans le pays en 1944, pourrait perdre la majorité qui lui a jusqu’ici permis de gouverner sans être obligé de s’allier à d’autres formations, selon plusieurs sondages d’opinion. 

Lire aussi:

24/03/2023 – Afrique du Sud : la crise énergétique a réduit de 20% la taille potentielle de l’économie (expert)

15/02/2019 – Afrique du sud : après les délestages, les problèmes d’Eskom pourrait électriser le secteur financier et le marché des capitaux

31/01/2019 – La DG du Johannesburg Stock Exchange s’inquiète des incertitudes provoquées par les discours préélectoraux

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

les entreprises du secteur des TIC demandent au gouvernement de rétablir l’Internet

Read Next

Middle East transaction banks moving into non-oil sectors as GCC economies diversify

%d bloggers like this: