Les levées de fonds des start-up africaines ont baissé de 27% en glissement annuel en janvier 2024, à 77 millions $

(Agence Ecofin) – Les start-up opérant dans les domaines de l’agriculture et de l’alimentation ont été les mieux financées durant le mois écoulé. Elles devancent les jeunes pousses de la climate tech et de la fintech.  

Les start-up actives en Afrique ont levé 77 millions de dollars durant le mois de janvier 2024, un montant en baisse de 27% par rapport à celui enregistré au cours du même mois en 2023, selon des données publiées le mardi 6 février 2024 par la plateforme Africa : The Big Deal.

Alors que le nombre total de transactions s’est élevé à 38 deals durant le mois écoulé, les financements en capitaux propres représentent 74% du total des levées de fonds recensées contre 26% pour les financements en dette, a-t-on précisé de même source.   

La répartition des financements mobilisés par les jeunes pousses africaines par secteur d’activité montre que les start-up opérant dans les domaines de l’agriculture et de l’alimentation (agrifoodtech) tiennent le haut du pavé avec 24 millions de dollars, devant les start-up de la climate tech (16 millions $) et les fintech (13 millions $).

La ventilation des levées de fonds par pays fait ressortir que l’Egypte et le Kenya occupent la première marche du podium ex æquo avec 24 millions de dollars pour chaque pays. Viennent ensuite l’Afrique du Sud (7 millions $) et le Nigeria (5 millions). Ensemble, ces quatre hubs majeurs de l’écosystème tech africain accaparent 90% de la valeur totale des levées de fonds et 75% des transactions répertoriées sur le continent en janvier 2024.

Lire aussi:

23/01/2024 – En 2023, 50 % des investisseurs actifs dans des start-up africaines se sont retirés du continent (Partech Africa 2023)

23/01/2024 – Les start-up africaines ont mobilisé 1,8 milliard $ de financements en 2023, en baisse de 40% en glissement annuel (CB Insights)

20/04/2023 – Les financements des start-up africaines ont baissé de 29% au 1er trimestre 2023, à 1,3 milliard $ (Africa : The Big Deal) 

05/12/2023 – Les financements en dette représentent 42,3% des levées de fonds des start-up africaines sur les 11 premiers mois de 2023

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

L’Afrique du Sud repousse à 2027 l’échéance pour l’arrêt définitif des réseaux 2G et 3G

Read Next

Prospectus: Two-Year Bank of Mauritius Notes

%d bloggers like this: