Standard Chartered débute ses activités sur le marché bancaire égyptien

(Agence Ecofin) – Deux ans après l’obtention de sa licence d’exercice auprès de la Banque centrale d’Egypte, le groupe bancaire britannique Standard Chartered lance officiellement sa banque commerciale dans le pays.

Après l’obtention de l’avis favorable de la Banque centrale d’Egypte, le groupe britannique Standard Chartered Bank a officiellement lancé ses activités bancaires sur le marché égyptien en ce début d’année 2024.

Dans une note officielle publiée le mardi 30 janvier 2024, l’institution dirigée par Bill Winters affirme avoir ouvert une première agence bancaire dans la localité de Cairo Festival City. Ce nouvel établissement proposera des solutions de financement de projets et de commerce à des acteurs privés, des entités gouvernementales et des grandes entreprises opérant au pays des pharaons.

« L’Egypte a le troisième PIB du monde arabe, avec une démographie très dynamique et une population jeune ; ce qui signifie qu’il y a ici un grand potentiel de croissance. De plus, le pays fait désormais partie des Brics, et nous avons une forte empreinte dans la plupart des pays de ce groupe depuis des décennies », a expliqué Mohammed Gad (photo), directeur général de Standard Chartered Egypt. Et d’ajouter : « il est plus significatif pour nous d’avoir une véritable présence en Egypte, en raison des opportunités d’investissement et de commerce offertes par les pays Brics qui seront désormais ouvertes à ce pays ».

Avec l’ouverture de sa banque commerciale en Egypte, Standard Chartered renforce sa présence sur ce marché dans lequel il avait déjà ouvert un bureau de représentation en 2007. Précisons également qu’avant le démarrage de ses activités, Standard Chartered avait obtenu en 2022 une licence bancaire auprès de la Banque centrale d’Egypte.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “//connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Capital Media

Read Previous

Orange Cameroun se fait construire 21 nouveaux sites télécoms par le canadien NuRAN Wireless

Read Next

Virtual reality grooming is an increasing danger. How can parents keep children safe?

%d bloggers like this: