Le Burkina Faso clôt le Programme d’appui au renforcement des infrastructures de communication

(Agence Ecofin) – Réuni en Conseil des ministres le 11 septembre 2019, le gouvernement de la République du Burkina Faso a décidé de mettre un terme au Programme d’appui au renforcement des infrastructures de communication (PARICOM). Le décret y relatif a été adopté.

L’utilité du programme n’était visiblement plus justifiée puisque depuis sa création, en 2014, le PARICOM n’a pas connu de début d’exécution en raison de l’absence d’organes d’orientation (comité de pilotage) et de gestion (unité de gestion du projet). 

Le PARICOM était en fait devenu une coquille vide qui a d’ailleurs été vite remplacée, en 2017, par le projet BKF/021 financé par les gouvernements luxembourgeois et burkinabè.

Confié à l’Agence nationale de promotion des technologies de l’information et de la communication (ANPTIC), le projet BKF/021 a été financé à 28 487 813 EUR dont 22 300 000 EUR apportés par le Luxembourg et le reste par le Burkina Faso. 

Le projet BKF/021 – qui coure depuis avril 2017 jusqu’en juin 2020 – a comme objectif global l’amélioration de la disponibilité, de l’efficacité et de l’accessibilité de l’offre de services de communication électronique sur toute l’étendue du territoire burkinabè. Il vise à améliorer la qualité, la fiabilité et l’accessibilité des infrastructures de communications, contribuant aux objectifs du Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020.

Lire aussi :

09/06/2017 – SES Networks va fournir la connectivité Internet haut débit au Burkina Faso

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Kingson Capital reçoit 70 millions $ pour son deuxième fonds dédié aux start-up africaines

Read Next

FairMoney obtient 11 millions $ pour développer son activité de microcrédit au Nigeria

%d bloggers like this: