FairMoney obtient 11 millions $ pour développer son activité de microcrédit au Nigeria

(Agence Ecofin) – FairMoney, une Fintech qui propose aux entreprises nigérianes des microcrédits compris entre 1500 et 150 000 nairas et remboursables sur une période d’un à trois mois, a obtenu 11 millions $ au cours d’une opération de co-investissement dirigée par la société de capital-risque Flourish Ventures.

Le fonds d’investissement français Newfund, la société de capital-risque autrichienne Speedinvest et la firme française Le Studio VC ont co-investi aux côtés de Flourish Ventures. Les fonds récoltés serviront à renforcer l’équipe d’ingénieur de la fintech FairMoney.

L’entreprise fondée en 2017 par Laurin Hainy (photo) et deux associés prévoit de développer sur le marché nigérian une offre complète de services bancaires disponibles via le mobile. FairMoney cible en général, des entreprises ayant des besoins de liquidité sur le court terme. Les taux d’intérêt appliqués oscillent entre 10 et 30 % par mois.

Chamberline Moko

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Le Burkina Faso clôt le Programme d’appui au renforcement des infrastructures de communication

Read Next

Angola Cables et TM Global envisagent de connecter l’Asie à l’Amérique du Sud par fibre optique

%d bloggers like this: