ITA a investi près de 7 millions $ dans son nouveau centre de données inauguré le 16 octobre

(Agence Ecofin) – La société Internet Technologies Angola (ITA), un fournisseur de services de télécommunications complets, a inauguré son nouveau centre de données à Luanda. L’infrastructure a bénéficié d’un investissement de 3,1 milliards de kwanzas (7 005 610 USD).

D’une capacité de 7 000 serveurs, Rolf Mendelsohn, le président du conseil administratif d’ITA, a déclaré que cette structure augmenterait de quatre fois les moyens de stockage de l’entreprise et profiterait aux petites et moyennes entreprises, qui pourront accéder localement à des services sûrs et extrêmement fiables. 

Le nouveau centre de données – construit sur 1 300 mètres carrés répartis sur deux étages, connecté à un réseau Internet haut débit et sécurisé par trois groupes électrogènes de 700 kVA chacun, quarante lignes de batterie, quatre alimentations sans interruption personnalisées – fournira entre autres aux entreprises des solutions complètes pour les services de colocation, d’hébergement et de cloud computing. 

Rolf Mendelsohn a expliqué que les services étendus permettront aux entreprises, en particulier celles du secteur du pétrole, des banques et des assurances, d’utiliser des services de haut niveau et de conserver des données critiques dans le pays. Pour lui, cet investissement traduit bien l’engagement d’ITA en faveur des télécommunications et des TIC en Angola.

Lire aussi :

04/09/2019 – Le centre de données d’Angola Cables au Brésil devient un point d’interconnexion Internet en l’Amérique latine

17/04/2019 – Le Data Centre brésilien d’Angola Cables est opérationnel

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

les dépenses de personnel dans le secteur public resteront un casse-tête budgétaire au cours des 5 prochaines années

Read Next

Eneo, le distributeur d’énergie, a terminé l’année 2018 sur un bénéfice en hausse de 155,4%, mais des défis demeurent

%d bloggers like this: