Le Tchad se dote de nouvelles règles et procédures régissant le domaine « .td »

(Agence Ecofin) – L’Agence de développement des technologies de l’information et de la communication (Adetic) du Tchad a organisé, le 24 octobre 2019, un atelier national de validation des règles et procédures régissant le domaine « .td ». Au cours de cette rencontre, la charte de nommage du « .td », comprenant 8 chapitres et plusieurs articles a été validée. 

D’après Naïr Abakar (photo), le directeur général adjoint de l’Adetic, « les objectifs clés sont entre autres la gestion du domaine (.td) ; l’élaboration de la politique et des procédures d’enregistrement des noms de domaines en (.td), d’hébergement, d’administration des serveurs racines, d’attribution d’agrément aux bureaux d’enregistrement du (.td) ». 

La réforme des textes régissant le domaine « .td » constitue l’une des 53 actions prioritaires du Plan d’actions prioritaires d’innovation et de réforme de l’économie numérique du Tchad (PAPIRET), a déclaré Elise Goldoum, la directrice générale du ministère des Postes, des Nouvelles technologies de l’information et de la communication.  Pour elle, « la gestion du domaine (.td) est un facteur déterminant pour le développement du Tchad et cette ressource doit être facilement accessible à tous ». 

Au terme de l’atelier, l’Adetic a recommandé la mise en œuvre par le gouvernement de la charte de nommage à une courte échéance, la conduite d’une campagne de sensibilisation sur le nom de domaine à l’échelle nationale, la prise des mesures nécessaires pour que les titulaires des noms de domaine existant se conforment à l’actuelle charte, et enfin l’intégration du nom de domaine comme condition dans le processus de création des entreprises au Tchad.

Lire aussi :

15/07/2019 – Tchad : Idriss Deby lève la restriction d’accès aux réseaux sociaux, en vigueur depuis plus d’un an

12/07/2019 – Le Tchad fait le point sur son secteur des télécommunications, 20 ans après sa restructuration

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

prochaine niche de croissance pour les investisseurs ciblant des marchés émergents ?

Read Next

Les revenus des privatisations menées par le gouvernement marocain aident à contenir le déficit budgétaire, mais….

%d bloggers like this: