les prêts improductifs, un risque pour le secteur financier togolais (FMI)

(Agence Ecofin) – Alors que le processus de privatisation des deux dernières banques publiques a été concrètement enclenché, le Fonds monétaire international revient à la charge contre les prêts improductifs du secteur financier togolais.

Représentant plus de 18% des crédits globaux mis en place par les Banques, le niveau élevé des prêts improductifs pourrait mettre en péril le secteur financier togolais. Toutefois, une privatisation réussie en toute transparence des deux banques garantirait la stabilité financière à court terme, estime l’institution de Bretton Woods.

« Une privatisation réussie de ces deux banques garantirait la stabilité financière et réduirait les coûts pour le budget de l’Etat», a assuré Mitsuhiro Furusawa (photo), DG adjoint et Président par intérim du FMI, vendredi dernier.

Aussi, a-t-il exhorté Lomé à suivre l’évolution du secteur financier dans son ensemble et à prendre les mesures correctives nécessaires, y compris en ce qui concerne les prêts non productifs élevés.

Malgré le bon accès des particuliers aux services financiers, le secteur bancaire présente plusieurs facteurs de risque qui peuvent compromettre l’offre de crédit à l’avenir, avait estimé fin juillet le FMI dans un document consulté par Togo First.

« Tandis qu’il existe de vastes poches de vulnérabilité liées aux deux banques publiques, un certain nombre de banques privées affichent également de faibles volants de fonds propres, un ratio élevé de prêts improductifs, une concentration des prêts, une exposition commune aux activités commerciales et manufacturières, et une érosion de leurs marges », s’inquiétait l’institution multilatérale.

Du côté de Lomé, des mesures sont en cours afin d’assainir le secteur financier, sur fond de dépoussiérage du segment de la microfinance, alors que le Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA) lancé en 2018 tente d’attirer une part plus importante des crédits accordés par les banques vers l’agriculture, nettement sous-financée.

Lire aussi:

Togo : l’amélioration du climat des affaires devrait stimuler l’investissement privé, selon le FMI

Togo : globalement satisfait, le FMI débloque une nouvelle tranche de 34,6 millions $

Le FMI revoit (à nouveau) à la hausse les prévisions de croissance pour le Togo en 2019

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

Oracle prépare de nombreux investissements technologiques en Afrique du Sud d’ici la fin d’année

Read Next

L’Afrique du Sud signe un accord de deux ans avec Tencent pour se vendre aux Chinois comme destination touristique via WeChat

%d bloggers like this: