Oracle prépare de nombreux investissements technologiques en Afrique du Sud d’ici la fin d’année

(Agence Ecofin) – La société américaine Oracle, spécialisée dans les logiciels d’entreprise, annonce de nombreux investissements technologiques en Afrique du Sud d’ici la fin d’année. Tout d’abord, la compagnie envisage d’ouvrir un Future Ready Labs, son premier laboratoire d’Afrique, à Johannesburg au mois de novembre. 

L’infrastructure servira de cadre d’exposition pour convaincre les acteurs industriels locaux, du potentiel de la technologie cloud. Si l’expérience est concluante, Oracle compte également ouvrir un autre laboratoire de ce type au Cap, puis dans d’autres pays tels que Maurice, le Botswana et la Namibie. 

« Nous essayons de booster les entreprises locales, car leurs utilisateurs évoluent continuellement et leurs concurrents s’adaptent également à ce changement. Nous leur proposons une approche structurée visant à les aider à s’adapter aux technologies qui contribueront de manière significative à l’augmentation des revenus, à la satisfaction de la clientèle et à l’amélioration de la productivité », a déclaré Sarah George (photo), la responsable stratégie produit ERP (planification des ressources d’entreprise) chez Oracle Afrique du Sud. 

Au-delà des laboratoires, Oracle prévoit aussi d’investir dans des centres de données locaux. L’entreprise technologique viendra ainsi rivaliser avec son homologue Microsoft qui a ouvert en mars 2019 deux centres de données régionaux en Afrique du Sud. L’un est situé à Cape Town tandis que l’autre est à Johannesburg. Ces équipements ont fait de Microsoft le premier fournisseur mondial de services de cloud computing sur le continent. 

Oracle qui veut investir à son tour dans le cloud en Afrique du Sud, pour tirer profit de ce segment en pleine croissance, devra également surveiller ses arrières, car Amazon Web Services a aussi dévoilé ses ambitions : ouvrir des centres de données dans le pays l’année prochaine.

Lire aussi :

14/05/2019 – Kenya : Microsoft Corporation annonce la construction d’un centre de développement technologique dans le pays

08/11/2018 – Oracle ouvre son tout premier centre d’innovation du continent en Afrique du Sud

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Agence Ecofin

Source link

Capital Media

Read Previous

à fin septembre 2019, les revenus des Ateliers Mécaniques du Sahel ont été impactés par la hausse des importations turques

Read Next

les prêts improductifs, un risque pour le secteur financier togolais (FMI)

%d bloggers like this: